VIDEO. Ukraine : l'impossible dialogue

Alors que l'offensive de l'armée ukrainienne se poursuit dans l'est du pays, une équipe de France 2 s'est rendue à Odessa, où plus de 40 pro-russes  sont morts dans un incendie. La population est plus que jamais divisée. 

Deux jours après le drame, les habitants tentent de comprendre comment le drame a bien pu jouer dans la maison des syndicats d'Odessa (Ukraine). Dimanche 4 mai, ils parcouraient les décombres de la maison des syndicats, où des dizaines de pro-russes ont perdu la vie vendredi 2 mai

Les volontaires qui se sont proposés de recueillir les dons pour aider les blessés, témoignent devant les caméras de France 2 de la profonde division de la ville, avec d'un côté les pro-russes, et ceux favorables au gouvernement de Kiev. "Les gens viennent et ne veulent aider qu'un camp et pas l'autre. Mais nous, les volontaires, on aide tout le monde", explique l'un d'eux. A ses côtés, le père d'un des blessés rajoute, en pleurs : "La ville ne surmontera pas ce drame. Les gens vont se révolter contre le pouvoir. Les jeunes, les anciens, tout le monde"

L'armée régulière progresse

Dans le même temps, les forces fidèles à Kiev ont continué leur avancée, dimanche 4 mai. La route en direction de Sloviank, le bastion pro-russe du pays, a été libéré. Les militaires ont délogé les activistes qui tenaient les barricades à l'entrée de la ville. En revanche, la situation n'a pas évolué dans le centre-ville. Les insurgés détenaient toujours en début d'après-midi les principaux bâtiments administratifs.

Un pro-russe dans les décombre de la maison des syndicats d\'Odessa (Ukraine), le 3 mai 2014. 
Un pro-russe dans les décombre de la maison des syndicats d'Odessa (Ukraine), le 3 mai 2014.  (ANATOLII STEPANOV / AFP)