Vidéo Ces Russes qui fuient Poutine

Publié Mis à jour
Envoyé spécial. Ces Russes qui fuient Poutine
Article rédigé par
France Télévisions

Ils ont choisi de fuir leur pays, la Russie, au lendemain de l'invasion de l'Ukraine. A Istanbul, en Turquie, ils essayent d'organiser leur nouvelle vie.

Chaque jour à Istanbul, des Ukrainiens protestent contre la guerre. Parmi eux, des opposants russes, dont l'activisme risque de les faire emprisonner par le régime de Vladimir Poutine. Comme Andrey, un étudiant de 19 ans militant dans une association qui correspond avec les prisonniers politiques, qui a fui la Russie. Bien qu'à des milliers de kilomètres de Saint-Pétersbourg d'où il vient, il se sent sous surveillance : il a découvert sur le site de Riafan, l'agence de presse gouvernementale russe, qu'il est classé comme "renégat", comme tant d'autres opposants qui ont quitté le pays.

Une fuite des cerveaux russes ?

De la même façon, ils sont plusieurs milliers de Russes à avoir rejoint la Turquie, un pays où ils peuvent se rendre sans avoir de visa. Comme la famille Kozlov, qui a des liens familiaux en Ukraine et est arrivée début mars, laissant derrière elle des commerces désormais gérés par leurs salariés. Elle prépare ses dossiers pour demander une carte de séjour en Turquie.

Yan et Vadim, la vingtaine, sont programmeurs et ont eux aussi quitté la Russie et leur emploi. Comme eux, beaucoup d'informaticiens, développeurs ou programmeurs, ont fui la Russie dès le début de la guerre. Au point de faire réagir les autorités russes.

Un reportage de Rafaële Schapira, Paulina Narichkyna, Guillaume Beaufils, Luis Marques, Karim Annette, diffusé dans "Envoyé spécial" le 12 mai 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.