VIDEO. A Kiev, les manifestants de Maidan craignent la guerre

Sur la place de l'Indépendance, l'atmosphère n'est plus à la fête.

SAMAH SOULA, MARIE CAZAUX / FRANCE 2

L'atmosphère a changé. En liesse aux lendemains de la révolution qui a chassé le président Viktor Ianoukovitch du pouvoir, la place Maidan est à nouveau plongée dans l'inquiétude dimanche 2 mars après les mouvements de troupes russes en Crimée, comme le montre ce reportage de France 2. Les images du président russe grimé ont remplacé celle de l'ancien président ukrainien.

"J'ai très peur que la Russie nous envahisse, j'ai des enfants et des petits-enfants, je ne veux pas qu'ils connaissent la guerre. On n'a pas chassé Ianoukovitch pour ça", explique une grand-mère, présente sur la place. "Personne ne veut la guerre, même ce dingue de Poutine. Il envoie ses soldats pour nous faire peur et imposer sa loi après", tempère un autre.

"Si la Crimée veut être rattachée à la Russie, c'est son droit. Mais ses habitants doivent choisir seuls", avance un troisième.

Une manifestante arbore une affiche hostile à Vladimir Poutine, le 2 mars 2014 à Kiev (Ukraine).
Une manifestante arbore une affiche hostile à Vladimir Poutine, le 2 mars 2014 à Kiev (Ukraine). (YURIY DYACHYSHYN / AFP)