Ukraine : Vitali Klitschko renonce à se présenter à la présidentielle

La campagne électorale démarre officiellement ce week-end. Les candidats ont jusqu'à dimanche pour se faire connaître.

L\'ex-champion de boxe Vitali Klitschko, l\'un de chef de file du mouvement pro-européen en Ukraine, le 26 mars 2014 à Londres (Grande-Bretagne).
L'ex-champion de boxe Vitali Klitschko, l'un de chef de file du mouvement pro-européen en Ukraine, le 26 mars 2014 à Londres (Grande-Bretagne). (CARL COURT / AFP)

Il jette l'éponge. L'ex-champion de boxe Vitali Klitschko, devenu l'un de chef de file de la contestation pro-européen en Ukraine, a annoncé, samedi 29 mars, qu'il renonçait à se présenter à la présidentielle du 25 mai prochain qui doit désigner le successeur du président déchu, le pro-russe Viktor Ianoukovitch.

Le géant ukrainien a apporté son soutien à l'actuel favori des sondages : l'ex-ministre et homme d'affaires milliardaire Petro Porochenko, dont l'empire financier va du chocolat aux médias. "Les forces démocratiques doivent présenter un candidat unique. Cela doit ête un candidat qui dispose du soutien le plus large", a expliqué Vitali Klitschko lors du Congrès de son parti à Kiev. L'ex-champion du monde a ajouté qu'il comptait se présenter à la mairie de la capitale.

Les candidats pro-européens en tête des intentions de vote

Petro Porochenko, qui a annoncé sa candidature vendredi soir, sera opposé à Ioulia Timochenko, libérée de prison à la chute du président Ianoukovitch. Avec la candidature de l'égérie de la révolution orange de 2004, qui a dirigé le gouvernement ukrainien à deux reprises, la campagne s'annonce rude entre les chefs de file du mouvement pro-européen, en tête dans les enquêtes d'opinion.

Le nationaliste Oleg Tiagnibok et le leader du mouvement paramilitaire ultra-nationaliste Pravy Sektor, Dmytro Iaroch sont aussi en lice. La campagne électorale a officiellement débuté, samedi. Les candidats ont jusqu'à dimanche pour se faire connaître. Et dès samedi, les grandes formations politiques doivent introniser leur représentant.