Otan : la Turquie lève son veto contre l'adhésion de la Finlande et de la Suède

Publié Mis à jour
Otan : la Turquie lève son veto contre l'adhésion de la Finlande et de la Suède
Article rédigé par
Y.Giammetta D'Angelo - France 2
France Télévisions

Après des semaines de blocage, la Turquie a finalement donné son accord pour soutenir l'entrée de la Suède et la Finlande dans l'Otan, mardi 28 juin. En échange, la Turquie a obtenu des contreparties.

Après trois heures de négociations à l'ouverture du sommet de l'Otan à Madrid (Espagne), mardi 28 juin, la Turquie a enfin obtenu ce qu'elle souhaitait : une pleine coopération de la Finlande et de la Suède contre les combattants kurdes du PKK. Une condition sine qua non à la levée du veto turc pour accepter les deux pays scandinaves dans l'Alliance atlantique.

Un enjeu diplomatique

Alors que la Finlande et la Suède avaient tous deux annoncé vouloir rejoindre l'Otan peu de temps après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la Turquie s'était opposée à cet élargissement, invoquant un soutien de ces deux pays au mouvement indépendantiste kurde. Mais derrière ces questions politiques se cache aussi un enjeu diplomatique, la Turquie voulant imposer son rythme au sein de l'alliance militaire. Si ces deux pays entrent dans l'Otan, l'alliance comptera 32 États membres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.