Cet article date de plus de deux ans.

Le chef de la diplomatie chinoise "regrette profondément" le conflit en Ukraine

Cette déclaration provient d'un échange entre le ministre chinois des Affaires étrangères et son homologue ukrainien. Le premier a dit accorder "une extrême attention aux préjudices subis par les civils." 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi, à Pékin (Chine), le 26 février 2022.  (SHEN HONG / XINHUA / AFP)

Toujours pas de soutien franc à la Russie. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi s'est entretenu, mardi 1er mars, avec son homologue ukrainien Dmytro Kouleba et lui a exprimé "le profond regret" de la Chine face au conflit russo-ukrainien, ont annoncé les médias d'État chinois. Wang Yi a assuré que la Chine "accordait une extrême attention aux préjudices subis par les civils", a rapporté la télévision publique CCTV.

La Chine se refuse à parler "d'invasion"

Selon CCTV, lors de cette conversation ayant eu lieu à la demande de l'Ukraine, le chef de la diplomatie chinoise a également appelé les deux pays à "trouver un moyen de résoudre le problème par la négociation". La Chine "soutient tous les efforts internationaux constructifs qui conduisent à une solution politique", a-t-il déclaré, selon la même source.

De son côté, Dmytro Kouleba a déclaré que l'Ukraine "attendait avec impatience que la Chine ouvre des médiations afin de réaliser un cessez-le-feu", a encore affirmé CCTV. Dans un contexte de tension, liée aux bonnes relations sino-russes, la Chine a commencé à évacuer ses ressortissants piégés en Ukraine par l'invasion russe, a fait savoir le quotidien Global Times, citant l'ambassade de Chine en Ukraine. Quelque 600 étudiants chinois notamment ont ainsi été transférés de Kiev et d'Odessa (sud) vers la Moldavie. Attachée à son partenariat avec Moscou, la Chine s'est abstenue jusqu'à présent de condamner l'intervention russe en Ukraine, se refusant même à parler "d'invasion".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.