Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky a rencontré le chef de la diplomatie et le ministre de la Défense américains à Kiev

C'est la première fois que le président ukrainien rencontre des représentants de l'administration américaine depuis le début de la guerre lancée par la Russie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président ukrainien Volodomyr Zelensky lors d'une conférence de presse à Kiev, le 23 avril 2022. (METIN AKTAS / AGENCE ANADOLU VIA AFP)

Une rencontre entre le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, et le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, s'est tenue à Kiev, dimanche 24 avril, selon la présidence ukrainienne. "Les Américains sont à Kiev aujourd'hui. Ils discutent en ce moment même avec le président", a déclaré, dans un entretien diffusé dans la soirée sur YouTube, un conseiller du président ukrainien, Oleksiï Arestovitch.

Il s'agit de la première rencontre entre Volodymyr Zelensky et des représentants de l'administration américaine en Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février. "L'amitié et la collaboration entre l'Ukraine et les Etats-Unis sont plus fortes que jamais", s'est ensuite félicité sur Twitter le chef d'Etat ukrainien, sans donner plus de détails sur le contenu de la réunion.

Les discussions devaient porter notamment sur les livraisons d'armes américaines à l'Ukraine. Oleksiï Arestovitch a répété sur YouTube l'envie de Kiev de se voir livrer "des armes offensives" : "Tant qu'on ne pourra pas contre-attaquer, il y aura un 'nouveau Boutcha' tous les jours", a-t-il lancé, faisant allusion à cette ville de la banlieue nord-ouest de Kiev devenue symbole des atrocités commises lors de l'occupation russe de la région au mois de mars. "Les représentants américains ne viendraient pas ici s'ils n'étaient pas prêts à donner [des armes]", a-t-il estimé.

La veille, Volodymyr Zelensky s'était dit "reconnaissant" envers l'administration américaine pour l'aide apportée à l'Ukraine, même s'il avait réitéré vouloir obtenir "des armes encore plus lourdes et puissantes" pour faire face à l'armée russe. Oleksiï Arestovitch a par ailleurs précisé que "les lignes de défense étaient sur le point de s'effondrer" à Marioupol, ville portuaire stratégique en grande partie sous contrôle de l'armée russe et où les derniers combattants ukrainiens sont retranchés, avec des civils, dans l'immense complexe métallurgique Azovstal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.