Guerre en Ukraine : Odessa bombardée, les civils piégés à Marioupol appellent à l’aide

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : Odessa bombardée, les civils piégés à Marioupol appellent à l’aide
Article rédigé par
D. Olliéric, L. Dulois - France 2
France Télévisions

De nouvelles frappes sur la ville portuaire d’Odessa en Ukraine, samedi 23 avril, ont tué au moins six personnes et en ont blessé dix-huit autres, selon un premier bilan provisoire. Les autorités ukrainiennes évoquent une série de missiles tirés par les Russes depuis des bombardiers.

Quand le missile a frappé un immeuble dans une zone résidentielle d’Odessa, samedi 23 avril, il a déclenché un incendie que les pompiers ont pu rapidement maîtriser. Les services de secours ont sorti un à un les 86 résidents, encore choqués. Samedi après-midi, plusieurs missiles de haute précision ont également visé l’aérodrome militaire, à l’extérieur de la ville, détruisant, affirment les Russes, un stock d’armement livré par les États-Unis et plusieurs pays européens.

Tous les civils se trouvent depuis des semaines dans l’usine Azovstal

Les frappes ont fait au moins 6 morts et 18 blessés. À Marioupol, ce sont des soldats ukrainiens qui descendent aux abris pour aider les civils. Des familles vivent dans un sous-sol depuis des semaines. "On a besoin d’aide parce que nous sommes au cœur des combats, on ne peut pas sortir d’ici", lance une Ukrainienne. Selon le document diffusé par France Télévisions, tous ces civils sont dans les entrailles de cet immense complexe métallurgique Azovstal, bombardé depuis des semaines par les forces russes, là où se trouvent toujours des centaines de combattants du bataillon Azov, qui refusent de se rendre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.