Guerre en Ukraine : les prix des céréales en forte hausse

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Guerre en Ukraine : les prix des céréales en forte hausse
FRANCE 2
Article rédigé par
G.De Florival, N.Fleury, B.Girodon, J.Delage, B.Durand, N.Leydier, R.Luques, V.Castel - France 2
France Télévisions

La guerre en Ukraine fait bondir le cours du blé et du maïs, alors que le pays n'est plus en capacité d'exporter ses céréales. Un éleveur français, dépendant de cette matière première ukrainienne, se dit inquiet.

Le maïs est la céréale la plus cultivée dans le monde mais avec la guerre en Ukraine, ses épis viennent à manquer. Cela angoisse Eric Dion, un éleveur porcin dans la Vienne, qui doit nourrir chaque jour 190 truies. Le cours du maïs a augmenté de 100 euros en une semaine, pour atteindre vendredi 4 mars le prix de 379 euros la tonne. Pour Eric Dion, cette hausse est intenable. Il espère que le prix du porc va suivre celui des céréales.

L'Ukraine, quatrième exportateur mondial de maïs

L'Ukraine est le quatrième exportateur mondial de maïs. 35 millions de tonnes de maïs y sont cultivées chaque année, et le pays fournit 45 % du marché européen. Selon les spécialistes, 19 millions de tonnes de maïs attendent d'être exportées dans le monde entier, mais depuis le début de la guerre, les échanges sont à l'arrêt en mer Noire. D'autres produits agricoles, comme le blé ou le tournesol, pourraient bientôt manquer et faire gonfler les prix. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.