Guerre en Ukraine : les habitants de Kiev s'organisent

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : les habitants de Kiev s'organisent
Article rédigé par
B.Delombre, D.Olliéric, B.Vignais C.Kenck, L.Feuillebois - France 2
France Télévisions

Lundi 28 février, les habitants de Kiev (Ukraine) ont pu ressortir après 48 heures de couvre-feu. Les plus téméraires n’ont pu que constater les dégâts, quand d’autres préfèrent encore rester cloîtrés. 

Lundi 28 février au soir, Kiev (Ukraine) est à nouveau sous les bombes, après une journée d’alertes répétées. Dès le matin, les habitants ont pu à nouveau sortir dans les rues après près de 48 heures de couvre-feu. Ils ne peuvent que constater les dégâts. Une Kiévienne se désole : "Mon fils ne comprend pas encore, on lui dit que c’est le tonnerre". La peur du manque se fait sentir : de longues files d’attente se forment devant les supermarchés.   

Des habitants restent cloîtrés 

Mais tous ne sont pas ressortis. Certains ont préféré rester cloîtrés. Des mères de familles et leurs bébés restent enfermés dans le plus grand hôpital pour enfants du pays. Bovkun Valery Nikolaievitch y est médecin et craint que ses "patients deviennent des victimes en cas de bombardement de l’hôpital". Dehors, jusqu’à la tombée de la nuit, les contrôles musclés se sont multipliés pour traquer les saboteurs russes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.