Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : le vaisseau amiral de la flotte russe en mer Noire "gravement endommagé"

Moscou évoque une explosion de munitions à bord, consécutive à un incendie. Kiev, de son côté, affirme que le croiseur a été atteint par des missiles ukrainiens.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une image du croiseur "Moskva" datée du 31 juillet 2011, lors d'une parade militaire. (AFP)

La Russie a subi un de ses plus gros revers matériels depuis le début de l'invasion de l'Ukraine, mercredi 13 avril. Le croiseur Moskva, vaisseau amiral de la flotte de la mer Noire, a été "gravement endommagé" par une explosion de munitions liée à "un incendie", selon le ministère de la Défense russe. Une enquête était en cours pour déterminer l'origine du sinistre, a-t-il ajouté, cité par les agences Ria Novosti et Tass. Quelques heures plus tard, le ministère a assuré que "le foyer de l'incendie" était désormais "circonscrit". "Le croiseur Moskva garde sa flottabilité", a ajouté le ministère. "Des mesures sont prises pour remorquer le croiseur vers le port", poursuit-il.

>> Guerre en Ukraine : les dernières informations dans notre Direct

Les autorités ukrainiennes, pour leur part, affirment que le Moskva a été touché par des missiles. "Des missiles Neptune qui protègent la mer Noire ont causé d'importants dégâts à ce navire russe", s'est félicité le gouverneur ukrainien de la région d'Odessa, Maxime Martchenko.

Mis en service en 1983 sous le nom de Slava, le croiseur avait par la suite été rebaptisé Moskva. Equipé de 16 lanceurs de missiles antinavire P-1000 Vulcan ainsi que d'une variété d'armes anti-sous-marins et anti-aériennes, il avait été affecté au second semestre 2015 en Méditerranée orientale pour protéger la base aérienne russe de Hmeimim, en Syrie, selon l'agence Tass. Dans les premiers jours de la guerre, il a pris part à une attaque contre l'île aux Serpents, près de la frontière roumaine, au cours de laquelle 19 marins ukrainiens ont été capturés pour être ensuite échangés contre des prisonniers russes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.