Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : le groupe suédois H&M va se désengager de Russie

Le géant de l'habillement suédois va rouvrir temporairement, fermés depuis mars, pour liquider ses stocks.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une boutique H&M fermée à Moscou (Russie) le 10 mars 2022. (AFP)

Le géant suédois de l'habillement Hennes & Mauritz (H&M), qui avait déjà suspendu ses ventes en Russie après l'invasion de l'Ukraine, a annoncé lundi qu'il allait se désengager progressivement de ce pays. L'entreprise il emploie 6 000 personnes. "Après mûre réflexion, nous voyons qu'il est impossible de continuer notre activité en Russie compte tenu de la situation", a déclaré la directrice générale du groupe, Helena Helmersson, dans un communiqué.

Dans le cadre de son désengagement du marché russe, H&M prévoit de rouvrir temporairement ses magasins, fermés début mars après le début de l'invasion de l'Ukraine, afin de vendre son inventaire restant. Selon le groupe, ce retrait devrait lui coûter un total de 189 millions d'euros.

Après l'invasion de l'Ukraine, plusieurs grandes entreprises suédoises avaient temporairement interrompu leurs activités en Russie. Le constructeur Volvo avait ainsi arrêté les ventes et la production dans son usine de Kalouga, au centre de la Russie, tandis que le géant de la communication Ericsson avait annoncé qu'il cesserait ses livraisons aux clients russes. Le géant de l'ameublement Ikea a aussi décidé de "réduire ses activités en Russie et au Bélarus", déjà suspendues après le début de l'offensive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.