Guerre en Ukraine : le gaz liquéfié des États-Unis comme alternative au gaz russe

Publié Mis à jour
Energie : le gaz liquéfié des Etats-Unis comme alternative
france 2
Article rédigé par
L. de La Mornais, T. Donzel, G. Gillet, K. Sullivan - France 2
France Télévisions

Les Français ont réduit leur consommation de gaz de 8 % depuis le début de l’année et de 10 % en mars. Afin de moins dépendre du gaz russe, les États-Unis souhaitent compenser avec leur gaz liquéfié.

L’économie de la Louisiane (États-Unis) repose sur des usines de gaz qui poussent partout. En France, le gaz consommé provient d’abord de Norvège à 40 %, puis de Russie à 17 %, d’Algérie, du Nigéria, des Pays-Bas et des États-Unis pour un peu moins de 6 %. Depuis quelques années, l’Amérique est le nouvel eldorado du gaz de schiste obtenu par fracturation hydraulique.

Une empreinte carbone plus élevée

Aujourd’hui, la France est le premier exportateur de gaz américain. "Sur les trois premiers mois de l’année 2022, les importations provenant des États-Unis ont déjà atteint les niveaux de l’an dernier. Donc sur l’année 2022, nous allons probablement tripler, voire quadrupler les importations de gaz liquéfié américain", explique Eric Festa, directeur des activités industrielles GNL de Total Énergies. Mais, pour le transporter partout dans le monde, il faut transformer le gaz en liquide. Le produit part ensuite de Louisiane par bateau jusqu’en France, pendant quinze jours. Ce gaz liquide n’est pas la solution miracle, car son empreinte carbone est plus élevée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.