Guerre en Ukraine : l’angoisse des habitants de Kiev, réfugiés à plusieurs dizaines de mètres sous terre

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : l’angoisse des habitants, réfugiés à plusieurs dizaines de mètres sous terre
France 2
Article rédigé par
T. Cuny, B. Vingnais H. Horocks, V. Meyer, J. Montupet - France 2
France Télévisions

La journée du vendredi 25 février a été rythmée par les sirènes, les courses vers les abris et la sidération, à Kiev. 100 000 civils ont quitté déjà quitté la ville. 

Leur refuge est un parking souterrain dans un hôtel de Kiev (Ukraine). Ils sont une vingtaine d’Ukrainiens installés sur des matelas, ou à même le sol, pour s'abriter des frappes russes. C’est ce que cherchent des centaines de civils, en descendant à plusieurs dizaines de mètres sous terre. Les stations de métro sont transformées en campements improvisés. Sur les portables, on regarde les dernières informations, la fatigue se lit sur les visages.

Fuir par la route

"Au moins là il y a des gens, de la vie on dirait presque que tout va bien", dit une femme, réfugiée dans une station. Pendant quelques minutes, certains regagnent la surface et se précipitent dans les magasins pour faire des provisions. Le centre-ville est désert, alors qu’aux portes de la capitale, l’exode continue. Ce sont des files ininterrompues de véhicules. Sur le bas-côté, des habitants, le bras tendu, tentent de convaincre des automobilistes de les emmener avec eux. 48 heures après le début de l’offensive russe, au moins 100 000 personnes ont quitté leur foyer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.