Guerre en Ukraine : la Russie a bombardé 118 localités en 24 heures, un niveau jamais atteint "depuis le début de l'année", accuse Kiev

Ces frappes ont fait au moins deux morts dans le nord-est et dans le sud du pays, selon des responsables locaux.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une voiture détruite par un bombardement russe le 30 octobre 2023, dans la région de Dnipro (Ukraine). (MYKOLA MIAKSHYKOV / UKRINFO / SIPA)

Un déluge de feu s'est abattu sur l'Ukraine. La Russie "a bombardé 118 localités dans dix régions" au cours des dernières 24 heures, a accusé, mercredi 1er novembre, le ministre ukrainien de l'Intérieur, Igor Klimenko. "Il s'agit du plus grand nombre de villes et villages à subir une attaque depuis le début de l'année", a-t-il avancé. Les bombardements de la nuit ont tué une personne dans la région de Kharkiv et une autre dans la zone de Kherson, ont rapporté des responsables locaux.

Une attaque russe sur une raffinerie de pétrole à Krementchouk, qui n'a pas fait de victimes, a nécessité l'envoi de plus d'une centaine de pompiers pour combattre plusieurs heures durant l'incendie qui a suivi, a ajouté le ministre. L'Ukraine et ses alliés occidentaux redoutent de voir la Russie intensifier ses attaques sur les infrastructures énergétiques du pays avant l'hiver, comme l'année dernière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.