Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : la Commission européenne recommande d'accorder à Kiev le statut de candidat à l'UE

L'exécutif européen a également donné vendredi un avis positif sur la candidature de la Moldavie, une autre ancienne république soviétique. La Géorgie devra en revanche encore mener des réformes pour obtenir ce statut.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'exprime au siège de l'institution, à Bruxelles (Belgique), le 17 juin 2022. (VALERIA MONGELLI / HANS LUCAS / AFP)

Bruxelles accélère. La Commission européenne a recommandé, vendredi 17 juin, aux Etats membres d'accorder à l'Ukraine le statut de candidat à l'Union européenne. "Ceci, bien entendu, à condition que le pays procède à un certain nombre de réformes importantes", a précisé la présidente de l'exécutif européen, Ursula von der Leyen. "Nous savons tous que les Ukrainiens sont prêts à mourir pour défendre leurs aspirations européennes. Nous voulons qu'ils vivent avec nous, pour le rêve européen", a-t-elle défendu.

>> Guerre en Ukraine : suivez les dernières informations dans notre direct

La Commission européenne a aussi recommandé d'en faire de même pour la Moldavie et, dans une moindre mesure, d'offrir à la Géorgie la "perspective" de rejoindre un jour les Vingt-Sept.

Ces avis, tout comme le feu vert recommandé pour l'Ukraine, seront discutés lors du sommet européen des 23 et 24 juin et les dirigeants des 27 pays de l'UE devront se prononcer à l'unanimité. Jamais des avis n'auront été rendus en si peu de temps sur une demande de candidature, une urgence due à la guerre menée par la Russie depuis plus de trois mois.

Zelensky salue une "décision historique"

Sur Twitter, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'est dit "reconnaissant envers Ursula von der Leyen et envers chaque membre de la Commission européenne pour une décision historique""C'est la première étape sur la voie de l'adhésion à l'UE, qui nous rapprochera (aussi) certainement de la victoire" face à la Russie, a-t-il ajouté, disant "attendre un résultat positif" lors du prochain sommet européen.

De son côté, la présidente moldave, Maia Sandu, a salué "un moment important pour l'avenir de la République de Moldavie et l'espoir dont nos citoyens ont besoin". "Nous savons que le processus sera difficile, mais nous sommes résolus à suivre ce chemin", a-t-elle souligné dans un message publié sur Telegram.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.