Guerre en Ukraine : Kiev fustige les appels de Macron à "ne pas humilier la Russie"

"Nous ferions tous mieux de nous concentrer sur la façon de remettre la Russie à sa place", estime le chef de la diplomatie ukrainienne, après les propos d'Emmanuel Macron. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kouleba, le 23 mai 2022 à Kiev (Ukraine). (DOGUKAN KESKINKILIC / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a fustigé, samedi 4 juin, les appels du président français Emmanuel Macron à ne pas "humilier" la Russie. "Les appels à éviter d'humilier la Russie ne peuvent qu'humilier la France ou tout autre pays. Car c'est la Russie qui s'humilie. Nous ferions tous mieux de nous concentrer sur la façon de remettre la Russie à sa place. Cela apportera la paix et sauvera des vies", a déclaré Kouleba dans un tweet.

Le président français a répété vendredi qu'il ne fallait "pas humilier la Russie" – des propos très mal perçus dans l'est de l'Europe – "pour que le jour où les combats cesseront, nous puissions bâtir un chemin de sortie par les voies diplomatiques". Le président français est l'un des rares dirigeants internationaux qui essaie d'entretenir un dialogue avec le président russe Vladimir Poutine.

La France apporte un soutien financier et militaire à l'Ukraine, mais Emmanuel Macron ne s'est pas encore rendu à Kiev tandis que nombre de ses homologues européens l'ont déjà fait. Pressé d'aller en Ukraine, le chef d'Etat français qui assure la présidence tournante de l'Union européenne jusqu'au 30 juin, a répondu vendredi : "Aujourd'hui, je n'exclus rien".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.