Guerre en Ukraine : Kiev affirme avoir frappé une base du groupe paramilitaire russe Wagner dans le Donbass

Les locaux frappés ont été localisés grâce à des photos postées par un journaliste pro-russe sur les réseaux sociaux, selon les autorités ukrainiennes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un soldat russe devant la centrale électrique de Shchastya (Ukraine), le 13 avril 2022. (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

Des mercenaires russes trahis par leurs propres photos. Kiev a affirmé avoir frappé une base du groupe paramilitaire russe Wagner à Propasna, dans la région ukrainienne de Louhansk (est), lundi 15 août.

La base de la société militaire privée a été "détruite par une frappe de précision" dimanche, après avoir été localisée "grâce à un journaliste russe", a déclaré le gouverneur de Louhansk Serguiï Gaïdaï sur Telegram (en ukrainien). Selon le média Ukrainska Pravda (en ukrainien), un journaliste pro-russe a en effet posté sur Telegram des photos prises lors de sa visite dans des locaux présentés comme ceux de Wagner, le 8 août. Des internautes ont noté que le bâtiment était facilement localisable grâce à l'adresse présente sur un des clichés, comme le journaliste pour Radio Free Europe Mark Krutov sur Twitter (en anglais). Les photos originales ont depuis été supprimées.

Le groupe Wagner, au fonctionnement très opaque, est accusé de combattre aux côtés des troupes russes en Ukraine, et de recruter des soldats directement dans les prison russes contre des remises de peine. La présence de ses mercenaires a été attestée ces dernières années en Syrie, en Libye, au Mali et dans d'autres pays d'Afrique, où ils sont accusés d'exactions. La société est réputée comme étant liée à l'oligarque russe Evguéni Prigojine, lui-même considéré comme un proche du président russe Vladimir Poutine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.