Guerre en Ukraine : le groupe Wagner recrute des prisonniers russes en promesse d'une remise de peine

La Russie poursuit son offensive en Ukraine, mais son armée semble confrontée à un manque de soldats. Le groupe Wagner se sert directement dans les prisons russes.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un soldat russe garde la centrale électrique de Lougansk, le 13 avril 2022 (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

Se battre en Ukraine contre une remise de peine. C'est ce que propose le groupe Wagner, société militaire privée associée à la présidence russe, à des détenus de droit commun. Après plus de quatre mois de guerre en Ukraine, l'armée russe semble souffrir d'un manque d'effectif. Le président russe Vladimir Poutine n'a pas décrété la mobilisation générale, donc il peine à assurer une rotation des troupes au combat. Pour éviter une pénurie de combattants, le groupe Wagner, recrute dans les prisons russes en échange de remise de peine.

>> "On était utilisé comme de la chair à canon" : Marat Gabidullin, ancien mercenaire du groupe Wagner, témoigne et accable la milice russe

Les prisonniers qui acceptent iront se battre dans le Donbass, front principal de l'invasion russe en Ukraine. Au moins 15 personnes sont mortes, dimanche 10 juillet, dans une frappe qui a touché un immeuble de Tchassiv Iar, au nord de Donetsk. Les secours estiment qu'il reste 24 personnes sous les décombres. Le bilan risque donc de s'alourdir.

"On recrute pour la guerre"

La milice Wagner fait une campagne de recrutement dans la prison d'Obukhovo à Saint-Petersbourg. Le petit ami de Nadejda y purge une peine de huit ans et demi de prison pour trafic de stupéfiants. La compagne d'un autre détenu lui a appris la nouvelle : les prisonniers qui s'engagent à aller faire la guerre six mois en Ukraine pourront avoir une remise de peine. 

"Elle m'a dit que la proposition était valable pour six mois, au bout de six mois c'est 'amnistie totale'", explique la Russe. "Mon copain m'a appelé et m'a confirmé la chose. Il disait qu'effectivement dans la colonie pénitentiaire, on ne parle plus que de ça : on recrute pour la guerre ! Il me dit que beaucoup de prisonniers y réfléchissent encore." On détenus de cette prison sont déjà partis à la guerre.

Le groupe Wagner recrute des prisonniers russes pour faire la guerre en Ukraine
écouter

La journaliste Julia Krasnikova, du média en ligne Vajnie istorii a recueilli nombre d'autres témoignages. Pour elle, il est clair que le groupe Wagner est à la manoeuvre dans ces "recrutements". "Ces sont les détenus chefs de section qui ont annoncé ouvertement aux autres que le groupe Wagner recrutait. L'un d'eux a même mentionné le nom de Prigojine", détaille la journaliste. 

Evgueni Prigojine alias le "cuisinier de Vladimir Poutine", est considéré comme le véritable patron du groupe Wagner. De source militaire occidentale, on confirme, en effet, que la majeure partie des combattants russes présents sur le front du Donbass ukrainien sont soit des Tchétchènes, soit des supplétifs recrutés par Wagner.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.