Guerre en Ukraine : des civils ont été évacués de l’usine Azovstal

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : des civils ont été évacués de l’usine Azovstal
France 3
Article rédigé par
D. Schlienger, C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

À Marioupol, les civils retranchés dans l'usine Azovstal, assiégée par les Russes, ont pu quitter le site, dimanche 1er mai. Dans la ville portuaire en partie détruite, les chars russes continuent de patrouiller et de tirer sur des bâtiments.

Un bus d’évacuation marqué d'un "Z", qui prend en pleine nuit la route de Marioupol (Ukraine), encadrés par des véhicules sanitaires : les Russes diffusent ces images dans le but de montrer l’évacuation d’une vingtaine de civils ukrainiens. Le groupe nationaliste ukrainien Azov confirme l’information, dimanche 1er mai, mais reste prudent. "On espère que ces gens iront bien dans la direction qui a été négociée, à savoir dans un territoire contrôlé par l’Ukraine", détaille Sviatoslav Palamar, le commandant du groupe nationaliste Azov.

Des dizaines de civils encore présents dans l’usine

Les civils s'étaient réfugiés dans l’usine Azovstal, dernière poche de résistance de Marioupol. La ville est assiégée, sans cesse bombardée par les forces russes. Dans les sous-sols, il y aurait encore des dizaines de civils, ainsi que des soldats ukrainiens qui refusent de se rendre. Certaines personnes seraient blessées. Pendant ce temps, les chars russes continuent de pilonner la ville. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.