Guerre en Ukraine : de Kiev à Kharkiv, les civils toujours sévèrement touchés par les frappes

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : de Kiev à Kharkiv, les civils toujours sévèrement touchés par les frappes
France 2
Article rédigé par
Récit : C.Verove, Montage : P.Goldmann - France 2
France Télévisions

Plusieurs villes d'Ukraine ont subi de nouvelles frappes mortelles, vendredi 18 mars. Elles ont coûté la vie à plusieurs civils. 

Des soldats ukrainiens tentent, vendredi 18 mars, de conserver leur position dans la banlieue de Kharkiv (Ukraine), malgré les bombardements incessants. De nouvelles attaques ont touché un immeuble dans la matinée, au moins une personne est morte. Kiev (Ukraine) est également toujours frappée. Un incendie s'est déclaré dans un entrepôt de la capitale, bombardé jeudi 17 mars dans la soirée, tandis qu'une attaque dans un quartier résidentiel a surpris des dizaines d'habitants, dans la matinée du vendredi. 

Civils touchés dans le Donbass 

Dans la région de Donetsk (Donbass), les civils sont, eux aussi, sous le feu des bombes. Au moins quatre morts sont à déplorer dans un quartier résidentiel, après l'explosion d'un missile attribué aux combattants ukrainiens. Jour après jour, des civils sont entraînés dans le terrible engrenage de la guerre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.