Guerre en Ukraine : comment la France se prépare à accueillir les réfugiés ukrainiens

D'après le ministre de l'Intérieur, une petite centaine d'Ukrainiens sont déjà arrivés sur le sol français.

Article rédigé par
Margaux Stive - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une foule se presse sur le quai d'une gare de Kiev pour fuir la ville alors que les troupes russes se massent autour de la capitale ukrainienne, le 28 février 2022. (ROMAN PILIPEY / EPA)

Comment accueillir les Ukrainiens qui fuient leur pays à cause de la guerre ? D'après l'ONU, 660 000 personnes ont déjà quitté le pays, alors que des troupes aéroportées russes ont débarqué à Kharkiv mercredi 2 mars, selon l'armée ukrainienne. Ils pourraient être au total près de quatre millions à le faire, selon les Nations unies.

>> DIRECT. Guerre en Ukraine : des troupes aéroportées russes ont débarqué à Kharkiv, selon l'armée ukrainienne

En France, d'après le ministre de l'Intérieur, une petite centaine d'Ukrainiens sont déjà arrivés sur le sol français. Certains ont atterri à l'aéroport de Beauvais près de Paris, après avoir pris un avion depuis la Pologne notamment. D'autres sont arrivés par la route à la frontière du côté de Nice.

Le gouvernement s'attend évidemment à ce qu'ils soient de plus en plus nombreux ces prochains jours même si, pour l'instant, il est trop tôt pour avancer un chiffre. Plusieurs élus et plusieurs associations ont déjà proposé leur aide, pour l'hébergement notamment, et le gouvernement a d’ores et déjà demandé de faire remonter aux préfets toutes les initiatives. Reste la question du statut de ces réfugiés.

>> Dons financiers, dons en nature, accueil des réfugiés... Comment les Français peuvent-ils aider l’Ukraine ?

Les papiers des Ukrainiens déjà en France renouvelés pour trois mois

Pour les Ukrainiens déjà présents en France et dont le titre de séjour va expirer bientôt, le ministre de l'Intérieur a annoncé mardi que leurs papiers seraient renouvelés automatiquement pour 90 jours, c'est à dire trois mois environ. Pour ceux qui viennent de quitter leur pays et qui n'ont pas déjà un titre de séjour, il faut distinguer plusieurs cas de figure. S’ils possèdent un passeport biométrique, ils pourront rester 90 jours en France, en application des règles de l'espace Shengen. Ceux qui ont dû partir sans leurs papiers pourront, eux, demander une autorisation dans les pays frontaliers de l'Ukraine.

La France a demandé à l'Union européenne de débloquer pour les Ukrainiens qui fuient la guerre un dispositif spécial appelé protection temporaire : il s’agit d’une forme de titre de séjour valable un an et renouvelable pour deux ans. La majorité des pays membres ont accepté ce principe et devraient acter la décision formellement jeudi. Ce serait alors la première fois que ce dispositif serait activé depuis sa création, il y a 20 ans.

150 000 Ukrainiens sont déjà arrivés en Pologne

Au niveau européen, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé que l'Europe s’organisait pour répartir l'afflux de réfugiés ukrainiens entre les différents pays. Pour l'instant, les chiffres sont très variables entre les États, les pays frontaliers étant évidemment les plus concernés. D'après le Haut-commissariat aux Réfugiés plus de 150 000 Ukrainiens sont déjà arrivés en Pologne, plus de 70 000 en Hongrie, plusieurs dizaines de milliers aussi en Roumanie et en Slovaquie. La France est moins concernée : la communauté ukrainienne en France ne représente seulement aujourd’hui que 17 000 personnes. Un chiffre évidemment amené à augmenter dans les prochains jours.

Carte des pays qui accueillent des réfugiés ukrainiens, au 28 février 2022. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.