Guerre en Ukraine : le chef de la diplomatie américaine dénonce la "rhétorique provocatrice" de Vladimir Poutine sur les armes nucléaires

Le président russe avait annoncé dimanche la mise en alerte de la "force de dissuasion" de son pays.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

"Un summum d'irresponsabilité." Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a dénoncé, mercredi 2 mars, la "rhétorique provocatrice" de Vladimir Poutine à propos des armes nucléaires. Le président russe avait annoncé dimanche la mise en alerte de la "force de dissuasion" de son pays.

Par ailleurs, le secrétaire d'Etat américain se rendra du jeudi 3 au mardi 8 mars en Belgique, en Pologne, dans les pays baltes et en Moldavie pour réaffirmer le soutien des Etats-Unis face à la Russie. Ce direct est désormais terminé.

 "Les jours qui viennent seront vraisemblablement de plus en plus durs." Emmanuel Macron s'est adressé aux Français, mercredi soir, lors d'une allocution télévisée enregistrée à propos de la guerre en Ukraine. "La Russie n'est pas agressée, elle est l'agresseur", a notamment déclaré le président français. "Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie", a-t-il toutefois assuré. Emmanuel Macron a affirmé sa volonté de "rester en contact" avec le président russe Vladimir Poutine pour le convaincre de "renoncer aux armes".

Un cessez-le-feu au menu de nouveaux pourparlers russo-ukrainiens. Une délégation ukrainienne est attendue pour des pourparlers russo-ukrainiens en Biélorussie jeudi au matin, a déclaré mercredi le négociateur russe Vladimir Medinski. Il a précisé qu'un cessez-le-feu serait au menu de ces nouvelles discussions entre Moscou et Kiev, en pleine invasion russe de l'Ukraine"La délégation ukrainienne est déjà partie de Kiev. Nous nous attendons à ce qu'ils soient ici demain matin", a-t-il précisé, en assurant que les deux parties avaient choisi "ensemble" pour les négociations un site en Biélorussie, "non loin de la frontière avec la Pologne".

 Réunion vendredi des chefs de la diplomatie de l'UE et de l'Otan. L'Union européenne organise vendredi une réunion extraordinaire de ses ministres des Affaires étrangères avec leurs homologues américain, britannique et canadien, présents à Bruxelles pour une réunion à l'Otan, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie européenne.

498 militaires russes tués, selon Moscou. La Russie a dévoilé son premier bilan de militaires russes tués dans l'offensive en Ukraine, en annonçant la mort de 498 de ses soldats et précisant que 1 597 autres y ont été blessés.

 L'Ukraine dénonce un "génocide" devant l'ONUL'ambassadeur de l'Ukraine à l'ONU, Sergiy Kyslytsya, a dénoncé un "génocide" en cours dans son pays, perpétré par la Russie, lors d'un discours à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies, à la clôture d'un débat exceptionnel de plus de deux jours. 

L'armée russe affirme avoir pris la ville portuaire ukrainienne de Kherson. La ville, peuplée de près de 300 000 habitants, située au sud du pays près de la péninsule de Crimée, après des combats acharnés ces dernières heures. "Des unités de l'armée russe ont pris le contrôle total de la capitale régionale de Kherson", a affirmé le porte-parole des forces armées russes, Igor Konachenkov. Quelques minutes avant cette annonce, le maire ukrainien de la ville, Igor Kolykhaïev, avait de son côté déclaré que la localité était toujours sous contrôle ukrainien.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h53 : La Banque mondiale annonce la suspension immédiate de tous ses programmes d'aide en Russie et au Bélarus, en rétorsion à l'invasion de l'Ukraine. Au Bélarus, la Banque mondiale s'était engagée dans 11 projets totalisant 1,15 milliard de dollars. En Russie, elle menait 4 projets représentant 370 millions, selon le site internet de l'institution.

23h51 : Le procureur de la CPI ouvre une enquête sur la situation en Ukraine.

23h50 : Le régulateur britannique des médias annonce l'ouverture de 12 enquêtes supplémentaires pour manque d'impartialité dans les programmes de la chaîne d'Etat russe en anglais RT pour sa couverture de l'invasion russe de Ukraine. Cela porte à 27 le nombre des enquêtes ouvertes par l'organisme.

23h47 : En pleine Fashion week parisienne, Olivier Rousteing, le créateur star de Balmain, et Demna Gvasalia, son confrère chez Balenciaga, se sont mobilisés pour l'Ukraine, via leurs réseaux sociaux aux couleurs du drapeau ukrainien. "Nos pensées et nos prières accompagnent les Ukrainiens", a écrit Olivier Rousteing à ses 7,8 millions d'abonnés sur Instagram.




23h44 : Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez annonce l'envoi par l'Espagne de "matériel militaire offensif" à la "résistance ukrainienne", malgré les réticences de son allié de gauche radicale Podemos. La ministre de la Défense, Margarita Robles, a précisé qu'il s'agissait de 1 370 lance-grenades, 700 000 cartouches et des mitraillettes légères.

23h35 : La candidate socialiste à la présidentielle, Anne Hidalgo, prône ce soir l'ouverture de "discussions sur une possible adhésion" de l'Ukraine à l'Union européenne lors d'un meeting à Montpellier. "Je veux que la France soutienne la demande, signée courageusement lundi par le Président Zelensky sous les bombardements de Kiev", a-t-elle déclaré.

23h21 : Bonsoir @Dan69. Si, c'est tout à fait envisageable. D'ailleurs, la Turquie a déjà vendu à son allié ukrainien des drones de combats, qui ont été utilisés contre les chars russes au début de l'invasion, comme le détaille Nice Matin. L'Ukraine disposait d'une vingtaine d'appareils au début du conflit et il est pour l'instant difficile de savoir si d'autres drones pourront être livrés rapidement.

23h20 : Bonsoir et bravo pour votre couverture de l'actualité et en.particilier celle concernant le conflit Ukrainien. S'agissant de moyens aériens, la fourniture de drones armés n'est elle pas envisageable ?

23h09 : Le géant suédois de l'habillement Hennes and Mauritz (H&M) annonce qu'il interrompt toutes ses ventes dans ses magasins russes en raison de la guerre en Ukraine. L'entreprise se dit "profondément préoccupée par les développements tragiques en Ukraine" et "solidaire de toutes les personnes qui souffrent".

23h02 : Le maire de Thionville (Moselle) veut bloquer la future installation d'un supermarché russe dans sa commune. "Je m'opposerai pour le moment à l'ouverture de ce magasin", a déclaré Pierre Cuny sur France Bleu Lorraine Nord. Le bail du hard-discounter était pourtant signé et la demande de travaux déposée.

22h52 : Bonsoir . C'est effectivement l'une des questions que vous nous posez beaucoup dans ce direct et il n'est pas facile d'y répondre. Franceinfo a interrogé plusieurs chercheurs sur cette question. Pour Gaspard Schnitzler, chercheur à l'Iris, la mise en alerte de la "force de dissuasion" nucléaire russe est "surtout une stratégie de communication" et il paraît "improbable que la Russie ait recours à des armes nucléaires". D'autres sont plus prudents. "Vladimir Poutine a eu des discours inquiétants sur le nucléaire ces dernières années. On ne peut pas dire qu'il est juste dans le symbole. Il y a une grille de lecture russe apocalyptique du monde", estime Jean-Sylvestre Mongrenier, chercheur associé à l'Institut Thomas-More.

22h52 : Bonsoir FranceInfo et un grand merci pour votre couverture dans ce contexte extrème...LA Guerre Nucléaire (et donc notre fin) est-elle à redouter selon vos informations ? Tout le monde se pose LA question mais rien n'est officiellement évoqué...

22h45 : L'ambassadeur de France en Ukraine, qui est parti de Kiev, est bien à arrivé à Lviv. "L'ambassade de France en Ukraine est à nouveau opérationnelle", annonce-t-il sur Twitter.

22h36 : Sous le feu des critiques pour des propos jugés pro-russes, le candidat d'extrême droite Eric Zemmour a loué sur CNews le "patriotisme héroïque" du président ukrainien Volodymyr Zelensky face à "l'agresseur" russe Vladimir Poutine. Alors qu'il décrivait lundi encore Vladimir Poutine comme un "démocrate autoritaire", Eric Zemmour a insisté cette fois sur le fait qu'il est le "seul agresseur".

22h32 : Le bilan humain de l'invasion russe de l'Ukraine est important et va continuer à s'alourdir, alerte le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. "Le coût humain de la guerre injustifiée et gratuite du Kremlin est ahurissant. Des centaines sinon des milliers de civils ont été tués et blessés", a-t-il déploré lors d'une conférence de presse.

22h25 : Le capitaine de la sélection russe de football Artem Dzyuba dénonce le "deux poids-deux mesures" qui caractérise selon lui les sanctions sportives décidées contre son pays à la suite de l'invasion de l'Ukraine. "Pourquoi les uns ont tous les droits alors que nous on nous accuse de tous les maux. Pourquoi tout le monde crie toujours que le sport et la politique ne doivent pas être confondus mais, à la première occasion, quand il s'agit de la Russie, on oublie complètement ce principe ?", demande le joueur du Zenit Saint-Pétersbourg dans un message sur Instagram.

22h20 : Le club russe du Zénith Saint-Pétersbourg annonce la résiliation de contrat, après demande du joueur, de l'international ukrainien Yaroslav Rakitskiy. Le défenseur de 32 ans, arrivé au club en 2018, était l'un des titulaires de l'équipe première, tant dans le championnat russe que dans les compétitions européennes.



(FILIP SINGER / EPA)

22h12 : Bonsoir, je réitère ma question, un colonne de blindés arrive sur Kiev, pourquoi ces véhicules ne sont-ils pas bombardés par la défense ukrainienne ? Pas de matériel pour le faire, pas d'armée de l'air ? Merci.

22h12 : Bonsoir, sait-on si la fameuse colonne russe de plusieurs dizaines de km est prise pour cible par l’armée ukrainienne ?

22h09 : Les civils s’organisent pour résister et n’hésitent pas parfois à défier l’armée russe et ses chars. Ainsi, à plusieurs reprises, des habitants ont tenté de bloquer à main nue les convois russes. Les soldats ont répliqué en tirant en l’air.

22h05 : Radio France et France Télévisions organisent mardi une soirée de soutien au peuple ukrainien, en partenariat avec la Croix-Rouge française. Cette soirée sera diffusée sur France Inter et sur France 2 et sera présentée par Leïla Kaddour et Nagui. "France Télévisions et Radio France s’associent, face à l'urgence humanitaire, pour soutenir et aider le peuple ukrainien et toutes les populations touchées par le conflit, sur place et dans les pays limitrophes", selon un communiqué.

22h01 : Bonsoir @Unity. Oui, plusieurs candidats ont déjà réagi. "Il faut l'unité des responsables politiques en France et en Europe", estime Yannick Jadot. "Je trouve qu'il y avait certaines réflexions qui relevaient plus de celles d'un candidat à la présidentielle", a réagi sur franceinfo Florence Portelli, porte-parole la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse. "Je partage le sentiment de la gravité", a déclaré sur BFM TV Jean-Luc Mélenchon. "Face à la menace nucléaire, l’urgence c’est la paix."

21h59 : Bonsoir Clément, bonsoir FI. Y a-t-il eu des réactions des différents candidats ou responsables politiques à l’allocation du Président ? Merci et bravo pour votre travail !

21h54 : Une semaine après le début de l'offensive de la Russie en Ukraine, Emmanuel Macron s'est à nouveau adressé aux Français ce soir dans un message télévisé, enregistré à l'avance. S'exprimant pendant 14 minutes avec, dans son dos, le drapeau ukrainien, il a dressé avec gravité un tableau de la situation ukrainienne et des conséquences de cette crise pour la France et l'Europe. Franceinfo résume les points importants de son intervention.

21h52 : la guerre en Ukraine fait chaque jour des victimes. La ville de Kharkiv, deuxième ville du pays, a été victime de nombreuses frappes aujourd'hui. Les services d'urgence ont dit avoir recensé au moins quatre morts et neuf blessés. Le journal Libération évoque demain cette situation avec un titre sans équivoque : "Sous les bombes."

21h48 : #INFLATION Les prix à la pompe, déjà à des niveaux historiques, ont de fortes chances d'augmenter encore de quelques centimes cette semaine, dans le sillage des cours du brut, estime l'Union française des industries pétrolières (Ufip). "Les nouvelles ne sont pas bonnes", a déclaré le président de l'Ufip Olivier Gantois sur BFM Business.

21h41 : Les pays du G7 et l'UE cherchent à empêcher la Russie de contourner les sanctions occidentales en utilisant des cryptomonnaies, ont annoncé le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, et son homologue français Bruno Le Maire. "Nous allons étudier tous les moyens disponibles", a dit le ministre français.

21h38 : Des centaines de réfugiés juifs d'Ukraine, dont des orphelins, doivent arriver dimanche en Israël, selon l'Agence chargée de l'immigration juive dans l'Etat hébreu. Selon cet organisme, plus de 300 "réfugiés juifs ukrainiens arriveront en Israël à bord de trois vols en provenance de Varsovie (Pologne), de Moldavie et de Roumanie".

21h35 : Gérard Depardieu renonce à venir chanter à Antibes le 4 et 5 mars, en raison de la guerre en Ukraine. L'acteur et chanteur devait chanter Barbara au théâtre Anthéa, mais il ne viendra pas compte tenu de la gravité des événements entre la Russie et l'Ukraine. Les concerts sont reportés à fin mai.

21h33 : La situation se dégrade "d'heure en heure" à Marioupol, principal port ukrainien de la mer d'Azov (sud-est) où le centre-ville et des zones résidentielles ont été bombardés par l'armée russe, selon les autorités locales et des habitants. L'artillerie russe a pilonné des zones résidentielles, y compris une maternité et une école, blessant 42 personnes, selon le conseil municipal.

21h25 : A Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine, les bombes ne cessent de tomber depuis le début de la semaine. Elles ont fait une vingtaine de morts en 48 heures. Les derniers bombardements visaient notamment le siège des services de sécurité, et l'université.

21h23 : Bonsoir @Ouch. effectivement, quatre avions de combat russes ont brièvement violé l'espace aérien suédois à l'est l'île du Gotland en mer Baltique, selon l'état-major, sur fond de tension russo-occidentales autour de la guerre en Ukraine. "Dans le contexte actuel nous prenons cet évènement très au sérieux. C'est une action irresponsable et non professionnelle du côté russe", a protesté l'armée suédoise.

21h23 : Quatre avions russes repérés dans le ciel suédois, est-ce confirmé ? Merci à toute l’équipe

21h17 : Bonsoir @Stevenson. Les pourparlers porteront notamment sur un cessez-le-feu et commenceront demain matin dans un lieu déterminé "ensemble" situé en Biélorussie "non loin de la frontière avec la Pologne", selon le négociateur russe. Des émissaires ukrainiens se dirigent d'ores et déjà vers "le lieu des négociations", assurent aussi les Ukrainiens. De premières négociations lundi n'avaient donné aucun résultat tangible. Kiev réclamait l'arrêt immédiat de l'invasion, alors que Moscou semblait attendre une reddition.

21h16 : Que sait-on du prochain échange entre les délégations russes et ukrainiennes ? Quand aura-t’il lieu ? Un accord est-il susceptible d’aboutir ?

21h12 : Les Etats-Unis sont prêts à "soutenir des efforts diplomatiques" de l'Ukraine pour obtenir un cessez-le-feu avec la Russie, alors que de nouveaux pourparlers sont prévus demain, déclare par ailleurs le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. "Nous gardons la porte ouverte pour une issue diplomatique", mais "c'est beaucoup plus difficile d'y parvenir quand les tirs résonnent et les chars avancent."

21h10 : Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken dénonce la "rhétorique provocatrice" du président russe Vladimir Poutine à propos des armes nucléaires, "un summum d'irresponsabilité" selon lui. Une telle rhétorique "est dangereuse" et "vient s'ajouter aux risques de confusion", estime le secrétaire d'Etat.

21h08 : Bonsoir @jeannot. Non, ce n'est pas au programme ce soir, en revanche une soirée spéciale de soutien aux artistes ukrainiens est à suivre en direct vendredi à partir de 20h sur France Culture et Culturebox. Ce soir, vous pouvez en revanche regardez l'émission hommage Jean-Pierre Pernaut : 50 ans dans le coeur des Français diffusé sur C8 (à21h19).

21h08 : Bonsoir, Est-ce soir que la télévision propose une soirée pour l'Ukraine ? Sur quelle chaîne ? Merci.

21h02 : Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken va se rendre du 3 au 8 mars en Belgique, en Pologne, dans les pays baltes et en Moldavie pour réaffirmer le soutien des Etats-Unis face à la Russie, annonce le département d'Etat américain .Le secrétaire d'Etat commencera par faire étape à Bruxelles pour des réunions avec ses homologues de l'Union européenne.

21h00 : L'agence chargée de la sécurité informatique française, l'Anssi, recommande de trouver des alternatives aux logiciels russes, après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. "Dans le contexte actuel, l'utilisation de certains outils numériques, notamment les outils de la société Kaspersky [spécialisée dans la cybersécurité, comme les antivirus], peut être questionnée du fait de leur lien avec la Russie", écrit l'Anssi dans une note mise en ligne.

20h57 : Si vous étiez dans les transports ou en train de terminer votre dîner, on vous propose un replay pour l'allocution d'Emmanuel Macron au sujet de la guerre en Ukraine.

20h47 : e baril de pétrole américain WTI clôt au plus haut depuis 2011, à 110,60 dollars.

20h48 : Le championnat de Premier League annonce de son côté une série de mesures pour témoigner de son soutien à l'Ukraine, avec notamment des brassards bleu et jaune portés par les capitaines des 20 équipes. "Nous appelons à ce que la paix revienne et nos pensées sont avec ceux qui ont été affectés", explique l'organisateur.

20h37 : Le géant américain des jeux vidéo Electronic Arts annonce qu'il va retirer l'équipe nationale russe et tous les clubs russes de l'ultra populaire simulation de football "FIFA 22", et de ses déclinaisons en ligne et sur mobiles. "EA Sports est solidaire du peuple ukrainien", écrit l'éditeur sur Twitter.