Vidéo Guerre en Ukraine : au cœur de l’hôpital de Kharkiv, où les blessés affluent

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : au cœur de l’hôpital de Kharkiv où les blessés affluent
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Burgot, S. Guillemot, A. Bezliudnyi, Y. Kadouch - France 2
France Télévisions

A Kharkiv, dans l'est du pays, les habitants ont été réveillés tôt dans la matinée du 26 février par l’angoissante sirène d’alerte. Des bombardements, parfois intenses, ont eu lieu. Dans les hôpitaux, les dégâts humains de la guerre se font visibles.

A l’hôpital général de Kharkiv (Ukraine), les sirènes retentissent, samedi 26 février. Quelques patients et médecins descendent déjà au sous-sol. "Il y a des bombardements tout le temps depuis trois jours", déplore-t-elle. Dans la pénombre et l’humidité, ils s’installent comme ils le peuvent. Une majorité du personnel est restée dans les étages pour s’occuper des cas les plus graves. À la fin de l’alerte, ils remontent dans les étages. Certains patients sont en réanimation après avoir été blessés lors des bombardements.

Il y aurait 13 morts parmi les civils. "Nous vivons ici maintenant, nous les infirmières et les médecins. On ne peut pas rentrer avec ces bombardements et nous habitons trop loin", déclare un membre du personnel médical. Les détonations retentissent à Kharkiv et sont de plus en plus nombreuses. A l’extérieur, un couple dit au revoir à sa fille mais eux doivent rester, leurs parents étant trop âgés pour fuir. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.