Guerre en Ukraine : à Kiev, les habitants ne croient pas au revirement russe

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : à Kiev, les habitants ne croient pas au revirement russe
Article rédigé par
A.Vahramian, S.Yassine, P.Yurov, L.Lavieille - France 2
France Télévisions

En Ukraine, l'encerclement de Kiev par les Russes n'a toujours pas conduit à un assaut sur la capitale. Après un mois de guerre, quel est le sentiment des habitants qui ont fait le choix de rester ?

Dans les rues de Kiev (Ukraine), les ambulances serpentent entre les barrages, et ramènent les derniers évacués d'une ville à 10 km de la capitale. Ce sont des personnes très âgées, qui ont été les dernières à partir. Elles ont été prises dans les tirs croisés, avec une intensive contre-offensive ukrainienne. À un kilomètre de ces ambulances, la vie continue à Kiev.

Les habitants ne croient pas au revirement russe

Les Russes ont dit qu'ils se concentreraient sur le front de l'est alors, est-ce la fin du calvaire ? "Non, Kiev n'est pas sauvée. Je ne les crois pas", affirme un habitant. Les alertes retentissent dans la capitale, mais personne ne court aux abris. Le coiffeur a rouvert, et il y a du monde à la porte. "L'étau se desserre autour de Kiev, mais les Russes ont toujours l'opportunité d'utiliser leurs missiles à très longue portée", rappelle l'envoyée spéciale à Kiev du 20 Heures, Agnès Vahramian.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.