Guerre en Ukraine : à Boutcha, l’effroi devant un charnier

Publié
Guerre en Ukraine : à Boucha, l’effroi devant un charnier
France 2
Article rédigé par
A.Comte - France 2
France Télévisions

Après le retrait des troupes russes dans la banlieue de Kiev (Ukraine) des corps de civils ont été retrouvés dans les rues. Il y aurait au moins 350 morts.

A l’entrée de Boutcha (Ukraine), c’est l’effroi face à la guerre. 500 mètres après le premier panneau de la ville, se trouve une rue, où il y avait, dimanche 3 avril, sur 300 mètres, une vingtaine de corps, des civils. Il y avait des hommes âgés, qui ont été fauchés là, par la guerre, sur leur vélo. Du côté de l’Ukraine, on parle officiellement de génocide. Les leaders occidentaux ont fait part de leur consternation. L’ONU s’est saisie de ces images pour ouvrir une enquête et déterminer s’il s’agit de crimes de guerre.

Pas d’action violente envers les civils, selon Moscou

Il est impossible de dire quand et comment ces hommes ont été tués, ni par qui. En revanche, les soldats ukrainiens qui étaient là sur cette scène étaient eux aussi saisis d’effrois. Ils semblaient sincères. De son côté, Moscou a réagi : le ministère de la Défense russe a indiqué que quand ses troupes étaient à Boucha, aucun civil n’avait subi d’action violente, explique le journaliste de France Télévisions, Arnaud Comte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.