Guerre en Ukraine : un embargo sur le charbon russe est envisagé par l’Union européenne

Publié
Guerre en Ukraine : un embargo sur le charbon russe est envisagé par l’Union européenne
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Duponchel, B. Brieffaut, O. Longueval, N. Auer, P.-J. Perrin, H. Smague, M. Bitton - France 2
France Télévisions

Vers de nouvelles sanctions contre la Russie ? C’est ce que souhaite l’Union européenne, mercredi 6 avril. Le charbon russe pourrait, cette fois, être concerné.

Les hauts fourneaux des aciéries françaises vont-ils devoir être mis à l’arrêt ? Les dernières usines à charbon auront-elles du combustible pour produire de l’électricité ? L’Union européenne s’apprête en effet à décider d’un nouvel embargo contre la Russie, sur le charbon cette fois, comme l’a annoncé la présidente de la Commission européenne, Ursula Von Der Leyen.

30% d’importations russes

À l’heure actuelle, 30% du charbon consommé en France vient directement de Russie. En faisant une croix dessus, la France va devoir se tourner vers d’autres fournisseurs, comme l’Australie, les États-Unis, ou l’Afrique du Sud. Cette énergie est indispensable pour alimenter les fonderies, les centrales thermiques et quelques usines. Sept millions de tonnes ont été importées en 2020. Cela reste une faible consommation comparée au reste de l’Union européenne. Mais avec un marché de l’énergie commun à toute l’Europe, la France ne pourra échapper aux répercussions de ces nouvelles sanctions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.