Emmanuel Macron et Olaf Scholz se sont vus lors d'un dîner de travail à propos de la "coordination sur la réponse à la guerre en Ukraine"

Les deux dirigeants se sont ainsi retrouvés une semaine après un dîner privé, le 25 juin, à l'occasion du sommet du G7 dans les Alpes Bavaroises.

Le chancellier allemand Olaf Scholz et Emmanuel Macron lors d\'un dîner du G7 à Elmau Castle, en Allemagne, le 26 juin 2022. 
Le chancellier allemand Olaf Scholz et Emmanuel Macron lors d'un dîner du G7 à Elmau Castle, en Allemagne, le 26 juin 2022.  (LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz ont poursuivi leur "étroite coordination sur la réponse à la guerre en Ukraine" lors d'un dîner de travail lundi 4 juillet au soir à Paris. Les deux dirigeants se sont ainsi retrouvés une semaine après un dîner privé, le 25 juin, à l'occasion du sommet du G7 dans les Alpes Bavaroises. A l'occasion de ce dîner, les deux dirigeants sont revenus sur "les grands enjeux actuels tant au plan international, qu'européen et bilatéral". Ce direct est maintenant terminé. 

 Il faudra 750 milliards de dollars pour reconstruire le pays, selon Kiev. Le coût de la reconstruction de l'Ukraine a été estimé à 750 milliards de dollars au moins par le Premier ministre Denys Chmygal, lors de la conférence de Lugano (Suisse), qui doit esquisser le plan de redressement du pays envahi par la Russie. Robert Mardini, directeur général du Comité international de la Croix-Rouge, a jugé sur la chaîne publique suisse RTS que ces efforts devraient sans doute attendre la fin des combats, mais qu'un plan est d'ores et déjà nécessaire pour les habitants qui vivent dans "l'incertitude du lendemain".

Des membres des autorités ukrainiennes sont présents. Le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal, et le président du Parlement, Rouslan Stefantchouk, sont arrivés à Lugano dès dimanche. Ils doivent y rencontrer notamment la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, pour poser les bases d'un programme de reconstruction.

L'armée ukrainienne se retire de Lyssytchansk. L'armée russe continue, lundi, de pilonner l'est de l'Ukraine et de progresser dans son plan de conquête de l'ensemble du Donbass, après sa prise de la ville stratégique de Lyssytchansk. Moscou semble désormais concentrer ses efforts sur Sloviansk et Kramatorsk, deux villes majeures plus à l'ouest, bombardées sans relâche depuis dimanche.

Kiev affirme "progresser" dans d'autres régions. Dans son allocution de dimanche soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a tenté de faire bonne figure, insistant sur les autres lignes de front, où Kiev affirme "progresser", dans les régions de Kharkiv (nord-est) ou Kherson (sud). "Un jour viendra où nous dirons la même chose du Donbass", a assuré le président Zelensky.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

22h59 : Le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz ont poursuivi leur "étroite coordination sur la réponse à la guerre en Ukraine" lors d'un dîner de travail ce soir à Paris. Les deux dirigeants sont revenus sur "les grands enjeux actuels tant au plan international, qu'européen et bilatéral", selon le porte-parole du chancelier, Steffen Hebetsreit.

22h59 : Lougansk, l'une des deux régions du Donbass, est désormais quasiment intégralement aux mains des russes, après la chute de Lyssytchansk. Hier, Kiev a annoncé qu'elle retirait ses troupes de cette ville stratégique. Les soldats ukrainiens ont parfois résisté avec des mitraillettes datant des années 40, comme le montre ce reportage de France 2.

20h08 : "On ne doit pas permettre à la Russie de réaliser des gains grâce à sa violation du droit international et des autres principes fondamentaux."

En visite à Kiev et dans sa banlieue lundi, la Première ministre suédoise, Magdalena Andersson, a appelé à accroître le soutien européen à l'Ukraine et à prendre de nouvelles sanctions contre Moscou.

19h41 : Moscou pourrait s'en prendre à l'ensemble de l'Union européenne en réponse à l'expulsion par la Bulgarie de 70 membres du corps diplomatique russe, a mis en garde la porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe. "La décision politisée de Sofia de réduire de manière injustifiée notre personnel diplomatique en Bulgarie ne restera certainement pas sans réponse bilatérale", a déclaré Maria Zakharova dans un communiqué.

19h14 : Reconstruire l'Ukraine coûtera au moins 750 milliards de dollars et ce sera "la tâche commune de tout le monde démocratique", a estimé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky aujourd'hui. Il a pris la parole lors d'une conférence internationale consacrée à l'avenir du pays, organisée à Lugano en Suisse.

14h20 : Une porte-parole militaire de Kiev vient d'annoncer que le drapeau ukrainien flottait à nouveau sur l'Ile des Serpents, une petite île de la mer Noire. Cette dernière est devenue emblématique dès le premier jour de l'invasion russe lorsqu'un membre de la petite garnison ukrainienne la défendant a intimé au navire russe réclamant sa reddition d'aller "se faire foutre".



(Planet Labs PBC / AFP)

13h16 : Faisons un point sur les contenus de franceinfo à ne pas rater à la mi-journée :

#POLITIQUE A l'heure du remaniement, quels sont les ministères les plus instables depuis vingt ans ? Lise Kiennemann et Noé Bauduin font le point ici.

Luc Chagnon vous explique dans cet article pourquoi la reconnaissance faciale est un outil controversé pour identifier les soldats russes morts au combat.

La militante Sophie Tissier accuse Eric Coquerel de "comportements déplacés" lors d'une soirée en 2014. Lauriane Delanoë a recueilli son témoignage.

12h03 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

#POLITIQUE Damien Abad s'en va, Olivier Véran devient porte-parole, François Braun est nommé à la Santé... Voici ce qu'il faut retenir du remaniement du gouvernement d'Elisabeth Borne, qui se réunira à 16 heures en Conseil des ministres.

Le prêt garanti par l'Etat sera prolongé jusqu'à la fin de l'année, a annoncé Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie propose que les promotions alimentaires puissent atteindre 50% de remise, et une aide pour les salariés aux faibles revenus qui possèdent une voiture.

#COPENHAGUE Le suspect de la fusillade dans un centre commercial de Copenhague a des antécédents psychiatriques, annonce la police au lendemain de la tuerie, qui a fait trois morts et quatre blessés.

Le gouvernement n'expulsera plus les étudiants étrangers ayant trouvé refuge en France après avoir fui la guerre en Ukraine, annonce l'exécutif. Ce moratoire est prévu jusqu'en septembre.

09h06 : Et on enchaîne avec le point général sur l'actualité :

#POLITIQUE Départ de Damien Abad, Olivier Véran devient porte-parole, François Braun à la Santé... Suivez notre direct sur le remaniement du gouvernement d'Elisabeth Borne.

Bruno Le Maire annonce que le prêt garanti par l'Etat sera prolongé jusqu'à la fin de l'année. Il propose également que les promotions alimentaires puissent atteindre 50% de remise, et une aide pour les salariés aux faibles revenus qui possèdent une voiture.


#COPENHAGUE Le suspect de la fusillade dans un centre commercial de Copenhague a des antécédents psychiatriques, annonce la police au lendemain de la tuerie, qui a fait trois morts et quatre blessés.

Le gouvernement n'expulsera plus les étudiants étrangers ayant trouvé refuge en France après avoir fui la guerre en Ukraine, annonce l'exécutif. Ce moratoire est prévu jusqu'en septembre.

08h24 : Le gouvernement n'expulsera plus les étudiants étrangers ayant trouvé refuge en France après avoir fui la guerre en Ukraine, annonce l'exécutif. Ce moratoire est prévu jusqu'en septembre. Et une aide financière est désormais prévue pour les personnes qui hébergent des Ukrainiens.

07h41 : La Russie ne se précipite pas pour récupérer les corps de ses soldats tombés au combat. Pour identifier et contacter les familles, l'Ukraine utilise la reconnaissance faciale. Un moyen de contester la propagande du Kremlin en révélant l'ampleur du carnage, mais qui s'appuie sur une méthode critiquée. (MAXYM MARUSENKO / NURPHOTO / AFP)

06h49 : Le Comité international olympique va tripler son aide financière directe aux sportifs ukrainiens, à 7,5 millions de dollars (7,2 millions d'euros), pour qu'ils puissent "hisser haut" leur drapeau lors des Jeux de Paris 2024 puis des Jeux d'hiver de 2026, a annoncé hier le président du CIO, Thomas Bach, en déplacement à Kiev.

06h23 : L'armée russe continue de pilonner l'est de l'Ukraine et de progresser dans son plan de conquête de l'ensemble du Donbass, après sa prise de la ville stratégique de Lyssytchansk, hier. En Suisse, la Conférence de Lugano s'ouvre aujourd'hui pour préparer la phase de reconstruction.