Guerre en Ukraine : Kiev appelle la Chine à "condamner la barbarie russe"

Pékin n'a jusqu'ici jamais officiellement critiqué l'attaque de l'Ukraine par la Russie.

Des soldats ukrainiens cherchent des corps dans les débris de l\'école militaire touchée par des roquettes russes la veille, à Mykolaiv, dans le sud de l\'Ukraine, le 19 mars 2022.
Des soldats ukrainiens cherchent des corps dans les débris de l'école militaire touchée par des roquettes russes la veille, à Mykolaiv, dans le sud de l'Ukraine, le 19 mars 2022. (BULENT KILIC / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"La Chine peut être un élément important du système de sécurité mondial si elle prend la bonne décision". La présidence ukrainienne a appelé samedi 19 mars la Chine à se joindre aux Occidentaux et à "condamner la barbarie russe", alors que Pékin n'a jusqu'ici jamais officiellement critiqué l'attaque de l'Ukraine par la Russie. Suivez notre direct.

Un site militaire dévasté à Mykolaïv. Une caserne militaire a été dévastée par une frappe russe dans le sud du pays, à Mykolaïv, laissant craindre un lourd bilan. Les Russes "ont lâchement effectué des frappes de missiles contre des soldats qui dormaient. Une opération de secours se poursuit toujours", a déclaré samedi matin le gouverneur régional de Mykolaïv, Vitaly Kim, dans une vidéo publiée sur Facebook. 

Des missiles hypersoniques. Le ministère russe de la Défense a déclaré samedi 19 mars avoir utilisé la veille des missiles hypersoniques Kinjal pour détruire un entrepôt souterrain d'armements dans l'ouest de l'Ukraine. Ces missiles, très manœuvrables, défient tous les systèmes de défense anti-aérienne, selon Moscou. Leur utilisation est une première dans le conflit en Ukraine, selon l'agence d'Etat Ria Novosti.

Zelensky appelle à des négociations sérieuses. Le président ukrainien a jugé samedi qu'il était temps pour la Russie d'accepter de se "réunir" pour "discuter" sérieusement de paix. "Des négociations portant sur la paix et la sécurité pour l'Ukraine sont la seule chance pour la Russie de minimiser les dégâts causés par ses propres erreurs", a déclaré Volodymyr Zelensky.

La ville de Marioupol très disputée. L'armée russe a affirmé vendredi avoir réussi à y pénétrer et combattre en centre-ville aux côtés de troupes de la "république" séparatiste de Donetsk. La prise de Marioupol serait un important tournant dans la guerre et permettrait à la Russie d'assurer une continuité territoriale entre ses forces venues de Crimée annexée (sud) et les troupes du Donbass (est).

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h20 : On a un grand chelem, et en plus, on a un point sur l'actu. Que demande le peuple ?

Ils l'ont fait ! Le XV de France a remporté une superbe victoire face à l'Angleterre (25-13) et décroche son dixième grand chelem !

La Russie a utilisé des missiles hypersoniques pour frapper un entrepôt de munition souterrain en Ukraine. On vous explique dans cet article les spécificités de cette arme. Et on vous résume les derniers développements du conflit dans notre article quotidien.

Le Brésilien Marcello Quintanilha remporte le Fauve d'or (le prix du meilleur album) au Festival d'Angoulême pour son livre Ecoute, jolie Marcia.

Rendez-vous demain, neuf heures, pour la suite de ce direct.

22h04 : Des pourparlers ont été lancés entre l'Ukraine et la Russie, mais quel pourrait être le socle acceptable pour chaque partie ? France 2 lance des pistes sur le devenir des négociations.



(FRANCE 2)

21h55 : La guerre en Ukraine s'invite aux championnats du monde d'athlétisme en salle... comme sur la joue de la perchiste ukrainienne Yana Hladiychuk qui a écrit "Stop guerre" sur ses joues.

21h22 : Le ministre des Finances ukrainien annonce dans le journal Ekonomichna Pravda qu'un tiers de l'économie ukrainienne est à l'arrêt. Estimation calculée par ses services selon les rentrées des impôts.

21h08 : L'Unicef confirme son chiffre donné en milieu de semaine : sur les trois millions de réfugiés qui ont fui l'Ukraine, la moitié sont des enfants. La barre des 1,5 millions a été franchie aujourd'hui.

20h19 : Le parti d'extrême droite Vox surfe sur le mécontentement social croissant face à l'inflation, au plus haut depuis 35 ans à près de 8% et qui met de nombreux foyers en difficulté.

20h19 : Des milliers de manifestants sont descendus cet après-midi dans les rues espagnoles, à l'appel de l'extrême droite, pour protester contre la flambée des prix de l'alimentation, de l'électricité et du carburant, exacerbée par la guerre en Ukraine. Ainsi devant l'hôtel de ville de Madrid, plusieurs milliers de personnes se sont massés avec des drapeaux espagnols. Parmi leurs slogans : "[Pedro] Sanchez [le premier ministre socialiste], tu es une ordure, fais baisser nos factures !"

20h06 : 20 heures ! Faisons le point sur l'actualité de ce samedi soir.

H-1 pour le XV de France dans sa quête de grand chelem. Les Bleus doivent battre l'Angleterre pour (enfin) remporter le Tournoi des six nations, dont ils n'ont plus soulevé le trophée depuis 2010. A suivre en direct ici même.

• La Russie a utilisé des missiles hypersoniques pour frapper un entrepôt de munition souterrain en Ukraine. On vous explique dans cet article les spécificités de cette arme. Et on vous résume les derniers développements du conflit dans notre article quotidien.

Invitée à proposer trois personnalités qui pourraient entrer dans son gouvernement, Valérie Pécresse a cité les noms de Teddy Riner, Leïla Slimani et Pierre de Villiers, qui l'ont tous envoyée sur les roses ensuite.

"Cette date ne marque ni la fin de la guerre, ni le début de la paix", a déclaré Emmanuel Macron à l'occasion du 60e anniversaire des accords d'Evian. Le président a dit "assumer" les gestes mémoriels faits depuis le début du quinquennat sur ce conflit.

19h36 : C'est aussi ce qu'a expliqué le cosmonaute Oleg Artemyev, sans qu'on sache s'il pensait vraiment ce qu'il disait. La couleur jaune a été utilisée par de nombreux soutiens de l'Ukraine, et dans leur situation, les cosmonautes ne pouvaient pas forcément dire le fond de leur pensée. On va donc rester prudent pour le moment.

19h34 : L’agence russe a expliqué que c’était lié à un excès de tissu de cette couleur pour faire les combinaisons spatiales. De là à dire si c’est faux et que c’est un soutien à l’Ukraine, ça me paraitrait bien excessif.

19h26 : @Erik de Paris Non, je n'ai rien vu passer à ce sujet de la part du Kremlin. Dimitri Rogozine, le volubile patron de Roscomos, a en revanche réagi. Il dit que les cosmonautes portaient les couleurs de leur université...

19h21 : Bonsoir, le Kremlin a t’il réagi suite aux images venant de la station spatiale internationale montrant les quatre cosmonautes aux couleurs de l’Ukraine ?

19h14 : Mykolaïv, le "bouclier" d'Odessa, le grand port stratégique situé à 130 km plus à l'ouest, résiste et repousse les assauts des troupes russes. D'où le peu d'information donné par les officiels : le gouverneur ne dit rien de l'étendue des dégâts ni du nombre des éventuelles victimes.

19h13 : Le gouverneur de la région de Mykolaïv déclare sur les réseaux sociaux que sa ville étant l'objet de nombreux raids aériens : "Nous ne pouvons pas donner l'alerte pour les raids aériens parce que le temps que l'on annonce cette tornade, elle est déjà là. Le message et les bombardements arrivent en même temps"

18h40 : Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, en visite en ce moment à New Delhi, a pressé son homologue indien de changer de ton vis-à-vis de Moscou mais leur déclaration commune s'est abstenue de condamner l'invasion de l'Ukraine. Contrairement aux autres membres de l'alliance du "Quad" - le Japon, l'Australie et les Etats-Unis -, l'Inde s'est abstenue lors des votes de trois résolutions à l'ONU condamnant l'opération militaire de Moscou, et s'est contentée d'appeler à l'arrêt des violences.

18h36 : Ce matin, la Russie a annoncé avoir frappé l'Ukraine avec un missile hypersonique, ce qui constitue une première. Dans cet article, notre journaliste Elise Lambert répond à trois questions sur cette arme qualifiée d'"invincible".



(AFP)

18h13 : Quelques centaines de personnes se sont rassemblées place de la République en soutien à l'Ukraine. Il s'agissait essentiellement d'Ukrainiens expatriés en France, selon plusieurs journalistes sur place.

18h35 : Il est 18 heures et des briquettes, l'heure du point sur l'actu.

• Invitée à proposer trois personnalités qui pourraient entrer dans son gouvernement, Valérie Pécresse a cité les noms de Teddy Riner, Leïla Slimani et Pierre de Villiers, qui l'ont tous envoyée sur les roses ensuite.

• Une caserne militaire a été détruite par une frappe russe dans le sud de l'Ukraine, à Mykolaïv, laissant craindre un lourd bilan. Des dizaines de personnes ont été tuées. Suivez notre direct.

"Cette date ne marque ni la fin de la guerre, ni le début de la paix", a déclaré Emmanuel Macron à l'occasion du 60e anniversaire des accords d'Evian. Le président a dit "assumer" les gestes mémoriels faits depuis le début du quinquennat sur ce conflit.

Exploit de l'Italie qui renverse le pays de Galles à Cardiff (22-21) grâce à un essai inscrit à la dernière minute. La France peut remporter le Tournoi, peut-être même dans une heure si l'Irlande se prend les pieds dans le tapis contre l'Ecosse.

17h26 : D’ailleurs, le prix des fish and chips, très prisés en Angleterre, atteint des sommets également pour la même raison, relève la BBC.

17h25 : Nouvelle conséquence inattendue de la guerre en Ukraine : une pénurie d’huile de tournesol se profile, obligeant les industriels de la pomme sautée et de la frite à se tourner vers l’huile de palme, relève la télé publique flamande VRT.

16h35 : Pour rebondir sur la question des rapports entre le groupe Auchan et la Russie, sachez que le média ukrainien Suspilne (grosso modo le franceinfo local) a fait une liste exhaustive des entreprises qui ont coupé les ponts avec le pays de Vladimir Poutine (de Adidas à Xerox, c'est rangé par ordre alphabétique). Alors certes, c'est en ukrainien, mais Google traduction n'est pas fait pour les canards sauvages.

16h22 : @Albin et @Guillaume C'est juste, le groupe Mulliez, qui détient aussi les enseignes Leroy-Merlin et Décathlon qui sont aussi présentes en Russie, a refusé de communiquer sur cette question. Cependant, Auchan souligne qu'il est également implanté en Ukraine. Un syndicaliste a glissé à l'AFP que le groupe demeurait ouvert en Russie "afin de continuer à verser les salaires et fournir de l’alimentation".

16h21 : Avec Auchan sur les maillots qui refuse de stopper ses ventes en Russie...

16h21 : Le maillot du RC Lens aux couleurs de l’Ukraine ? Qu’en penses le sponsor Auchan ?

16h13 : Un conseiller de Volodymyr Zelenski, le président ukrainien, appelle la Chine à rejoindre les Occidentaux dans la condamnation de la "barbarie" russe, dans un tweet : "La Chine peut être un élément important du système de sécurité mondial si elle prend la bonne décision de soutenir la coalition des pays civilisés et de condamner la barbarie russe", a tweeté Mykhaïlo Podoliak, qui par ailleurs participe aux négociations avec la Russie.

16h06 : A noter que le RC Lens, qui reçoit Clermont dans une petite heure, arborera un maillot jaune et bleu aux couleurs de l'Ukraine avec écrit le mot "paix" dans toutes les langues du vestiaire.

15h35 : C'est le moment de vous partager les articles à ne pas rater publiés sur le site.

Depuis une loi de 2012, le 19 mars est la journée nationale du souvenir des victimes de la guerre d'Algérie. Mais cette date est critiquée par une partie de la classe politique, des rapatriés et des harkis.

Dans les semaines qui ont suivi l'invasion de l'Ukraine, un nombre croissant de Russes ont décidé de quitter leur pays, par peur de la répression ou de la conscription. Cinq d'entre eux m'ont raconté pourquoi ils ont choisi de déraciner leur famille, ou de la laisser derrière eux.

Valérie Pécresse, la candidate des Républicains, a fustigé le programme d'Emmanuel Macron : une "mauvaise copie" du sien, selon elle. Cette stratégie de "l'original face à la copie" est-elle la bonne ? Eléments de réponse dans cet article.

15h11 : Plus de 3,3 millions de réfugiés ont désormais fui l'Ukraine depuis l'invasion russe, ont affirmé samedi les Nations unies, tandis que près de 6,5 millions de personnes seraient déplacées à l'intérieur du pays. "Les gens continuent de fuir parce qu'ils ont peur des bombes, des frappes aériennes et des destructions aveugles", a déclaré le chef du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi. "L'aide est vitale mais ne peut pas mettre fin à la peur. Seul l'arrêt de la guerre peut le faire", a-t-il commenté.

15h00 : "Essayer de normaliser de nouveau les relations avec Poutine après cela, comme nous l'avons fait en 2014, reviendrait à commettre exactement la même erreur."

Lors d'un discours au congrès de son Parti conservateur à Blackpool (nord de l'Angleterre), Boris Johnson a déclaré que le moment était venu de "choisir entre la liberté et l'oppression". Evoquant certains "qui disent que nous ferions mieux de nous accommoder de la tyrannie", le chef du gouvernement a estimé "qu'ils ont profondément tort".

14h16 : La Fifa a débloqué une enveloppe d'un million de dollars (environ 900 000 euros) pour venir en aide aux victimes de la crise humanitaire en Ukraine provoquée par l'invasion de l'armée russe, a annoncé l'instance mondiale du football. Cette somme doit permettre de "répondre aux besoins qui auront été identifiés comme les plus urgents", a déclaré la Fifa.

14h09 : C'est l'heure du point sur l'actualité.

• Une caserne militaire a été détruite par une frappe russe dans le sud de l'Ukraine, à Mykolaïv, laissant craindre un lourd bilan. Des dizaines de personnes ont été tuées. Suivez notre direct.

"Cette date ne marque ni la fin de la guerre, ni le début de la paix", déclare Macron à l'occasion du 60e anniversaire des accords d'Evian. Revivez le discours du président de la République.

• Les camions-citernes approvisionnant les stations-services et les dépôts pétroliers sont autorisés à circuler le week-end jusqu'au 10 avril, selon un arrêté publié au Journal officiel.

• Le XV de France de Fabien Galthié, opposé à l'Angleterre ce soir (21 heures), n'est plus qu'à 80 minutes d'un grand chelem dans le Tournoi des six nations qui lui échappe depuis douze ans.

13h30 : Des dizaines de personnes ont été tuées dans une frappe contre une caserne militaire dans le sud de l'Ukraine, à Mykolaïv, ont raconté des témoins à l'AFP. "Pas moins de 200 soldats dormaient dans les baraquements", selon Maxime, un militaire de 22 ans interrogé sur place. "Au moins 50 corps ont été extraits, mais on ne sait pas combien il en reste sous les décombres", poursuit-il.













(BULENT KILIC / AFP)

12h58 : Une caserne militaire a été totalement dévastée par une frappe russe dans le sud du pays, à Mykolaïv. Les Russes "ont lâchement effectué des frappes de missiles contre des soldats qui dormaient. Une opération de secours se poursuit toujours", a déclaré le gouverneur régional de Mykolaïv Vitaly Kim dans une vidéo publiée sur Facebook. Un lourd bilan est à craindre.

12h26 : A Lviv, toujours, certains habitants tentent de protéger leur patrimoine des bombes avec un système de marquage, comme le montre ce tweet du journaliste de France Télévisions Cédric Cousseau.

12h27 : Pour fuir les combats, plus de 200 000 Ukrainiens ont trouvé refuge à Lviv, dans l'ouest du pays. Mais les habitants de la ville comme les Ukrainiens venus s'y réfugier ont le sentiment de ne plus être à l'abri. "Depuis trois semaines, nous vivons dans une tension permanente. Quand tu te promènes dans les rues de Lviv, tu ne sens pas qu'il y a la guerre. De l'extérieur, ça ne se voit pas, alors que la peur ne nous quitte pas", explique Olga, une habitante de Lviv.

12h12 : La cheffe de la diplomatie britannique, Liz Truss, redoute que les pourparlers sur la paix entre l'Ukraine et la Russie ne soient qu'un "écran de fumée" utilisé par le Kremlin avant une nouvelle offensive. Dans une interview au quotidien The Times (en anglais), elle assure être "très sceptique" sur les négociations, estimant que la Russie s'en sert comme une diversion pour "regrouper" ses forces.

12h01 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

• Le ministère russe de la Défense a déclaré avoir utilisé la veille des missiles hypersoniques "Kinjal" pour détruire un entrepôt souterrain d'armements dans l'ouest de l'Ukraine. Suivez notre direct.

• La France commémore le 60e anniversaire des accords d'Evian et du cessez-le-feu en Algérie, avec une cérémonie à l'Elysée où Emmanuel Macron va de nouveau plaider pour un "apaisement" des mémoires sur les deux rives de la Méditerranée. Suivez notre direct.


• Les camions-citernes approvisionnant les stations-services et les dépôts pétroliers sont autorisés à circuler le week-end jusqu'au 10 avril, selon un arrêté publié au Journal officiel.

• Le XV de France de Fabien Galthié, opposé à l'Angleterre ce soir (21 heures), n'est plus qu'à 80 minutes d'un grand chelem dans le Tournoi des six nations qui lui échappe depuis douze ans.

11h52 : Les hockeyeurs sur glace français et autrichiens disputeront le Mondial-2022 en Finlande (13-29 mai) après l'exclusion de la Russie et de la Biélorussie à la suite de l'invasion de l'Ukraine, a annoncé la Fédération internationale. En Finlande, les Bleus remplaceront la Russie dans le groupe A et affronteront à Helsinki le Canada (tenant du titre), l'Allemagne, la Suisse, la Slovaquie, le Danemark, le Kazakhstan et l'Italie.

11h30 : Depuis le déclenchement de l'invasion russe, le 24 février, et le début des bombardements sur les villes ukrainiennes, les soignants doivent s'adapter à des blessures et des interventions auxquelles ils n'étaient pas forcément préparés. Dans l'hôpital militaire de la ville de Zaporijia, Alishar Favat, chirurgien, affirme à franceinfo que "certaines blessures sont causées par des armes interdites par le droit international. Alors on retire les fragments de bombes des corps et on les photographie, pour avoir des preuves."

10h26 : Dans la presse quotidienne régionale, Le Berry Républicain et Centre Presse s'intéressent aux conditions d'accueil en France des réfugiés ukrainiens.