Désintox. Non, l'ex-militaire Adrien Bocquet n'a pas assisté a des crimes de guerre perpétrés par l'armée ukrainienne sur des prisonniers russes.

Publié
Article rédigé par

Ces derniers jours, Moscou a relayé auprès de diverses sources diplomatiques un long argumentaire montrant les bienfaits de l'action russe dans le Donbass, ainsi que les preuves de supposées exactions des forces ukrainiennes. Parmi les éléments étayant cette version russe de la guerre figure la retranscription du témoignage d'un français, à Sud Radio le 10 mai.

La propagande s'embarrasse peu des mensonges, même quand ces derniers sont largement établis. Ces derniers jours, Moscou a relayé auprès de diverses sources diplomatiques un long argumentaire montrant les bienfaits de l'action russe dans le Donbass, ainsi que les preuves de supposées exactions des forces ukrainiennes. Parmi les éléments étayant cette version russe de la guerre figure la retranscription du témoignage d'un français, à Sud Radio le 10 mai.

Adrien Bocquet, ancien militaire, y racontait avoir assisté à des crimes de guerre perpétrés par les forces de Kiev, lors de son voyage humanitaire en Ukraine. Notamment des exécutions, ou des actes de tortures sur des prisonniers russes. Des propos tenus dans plusieurs médias.

Problème, Désintox a mené l'enquête, et a obtenu la preuve que l'ex-militaire ne pouvait, en réalité, avoir assisté aux faits qu'il décrit. Les dates de ses entrées et sorties sur le territoire ukrainien sont notamment incompatibles avec son récit. À tel point qu'Adrien Boquet a fini par changer de version, assurant par exemple une semaine plus tard, toujours sur Sud Radio, qu'il n'avait finalement pas assisté à des combats à Butcha comme il l'avait d'abord suggéré.

Ce qui n'empêche pas Moscou de citer largement le jeune homme qui n'a donc pas vu ce qu'il prétend raconter... et le reconnaît d'ailleurs lui-même. Cela ne veut pas dire que certains membres des forces de l'ordre ukrainiennes n'ont pas commis des crimes de guerre.

Retrouvez "Désintox" du lundi au jeudi, dans l'émission "28 Minutes" sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur Twitter : https://twitter.com/artedesintox
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.