Crise en Ukraine : les Etats-Unis saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU

L'ambassadrice américaine à l'ONU demande une réunion publique lundi du Conseil de sécurité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ambassadrice américaine à l'ONU Linda Thomas-Greenfield s'exprime lors d'une assemblée virtuelle des Nations unies depuis la Maison blanche (Washington), le 22 septembre 2021. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi 27 janvier dans un communiqué (en anglais) avoir demandé une réunion publique lundi du Conseil de sécurité de l'ONU sur la crise autour de l'Ukraine. "Plus de 100 000 soldats russes sont déployés à la frontière ukrainienne et la Russie se livre à d'autres actes de déstabilisation visant l'Ukraine, ce qui constitue une menace claire pour la paix et la sécurité internationales et la Charte des Nations unies", affirme dans ce communiqué l'ambassadrice américaine à l'ONU, Linda Thomas-Greenfield.

"Ce n'est pas un moment pour attendre et voir", fait valoir Linda Thomas-Greenfield. "Les membres du Conseil de sécurité doivent examiner sans détour les faits et considérer ce qui est en jeu pour l'Ukraine, pour la Russie, pour l'Europe et pour les obligations et principes fondamentaux de l'ordre international, si la Russie envahissait davantage l'Ukraine"a-t-elle précisé, en faisant implicitement allusion à la Crimée annexée en 2014 par la Russie.

A l'origine, les Etats-Unis avaient espéré pouvoir tenir cette réunion du Conseil de sécurité vendredi, selon des diplomates. Mais, d'après ces sources citées par l'AFP, ils ont accepté de la reculer à lundi pour ne pas interférer avec un entretien téléphonique prévu vendredi entre les présidents français et russe, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.