Oleg Sentsov en grève de la faim : Robert Guédiguian appelle à des "pressions (...) plus fortes" sur Poutine

Le réalisateur Robert Guédiguian affirme mardi sur franceinfo qu'il "faut absolument réagir de la manière la plus violente", à propos du sort du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, en grève de la faim depuis 100 jours.

Robert Guediguian, le 8 mai 2018.
Robert Guediguian, le 8 mai 2018. (TRISTAN FEWINGS / POOL / GETTY IMAGES / POOL )

Robert Guédiguian appelle sur franceinfo mardi 21 août les dirigeants européens à faire pression sur Vladimir Poutine de façon "extrêmement forte", à propos du sort d'Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien qui en est mardi à son 100e jour de grève de la faim. Il est maintenu en vie grâce à des compléments alimentaires injectés par l'administration pénitentiaire russe. Le réalisateur, producteur et scénariste français, a cosigné une tribune publiée dans Le Monde réclamant la libération urgente d'Oleg Sentsov.

franceinfo : Qui, d'après-vous, peut obtenir la libération d'Oleg Sentsov avant qu'il ne soit trop tard ?

Robert GuédiguianJe crois à une pression extrêmement forte de tous les dirigeants européens. Donc des pressions au plus haut niveau, mais pas simplement de parler dans une conférence de presse comme l'avait fait Macron, parce que je crois que Poutine s'en fout complètement. Les pressions doivent être plus fortes que ça. Il faudrait en tous cas que nous n'admettions pas d'avoir des rapports avec des pays qui ne respectent pas la perception, qui est tenue aujourd'hui pour universelle, de la justice, de la démocratie, des droits de l'Homme, etc. On ne peut pas continuer dans ce contexte international d'ailleurs, où Poutine n'a rien à envier à Erdogan ou Salvini. Dans un contexte aussi grave de racisme, de nationalisme, de régression en ce début de siècle, je crois qu'il faut absolument réagir de la manière la plus violente contre toute atteinte. Tous les actes que nous faisons servent à quelque chose. Comment y arriver, je ne sais pas, mais en tous cas, la pétition sert à quelque chose quand même, c'est une pression.

Quels sont ces actes de terrorisme pour lesquels Oleg Sentsov a été condamné à 20 ans de prison ?

La preuve est faite que ce n'est pas vrai, il n'a jamais rien fait. Simplement, il a manifesté constamment contre l'annexion de la Crimée et de l'Ukraine. Et aujourd'hui, il manifeste pour faire libérer les prisonniers politiques. La Russie est un pays où il y a des prisonniers politiques. En tous cas, c'est un procès d'une iniquité totale et c'est un procès inconcevable en France aujourd'hui.

Apparemment Sentsov lui-même est très pessimiste sur son propre sort ?

Oui, c'est vraiment un geste politique, donc il s'était organisé avec un contrôle médical et c'est pour ça qu'il a tenu 100 jours. Mais je sais qu'il est probablement à la limite et lui-même doit sentir dans son corps qu'il s'affaiblit et que c'est une question d'heures. Mais si Macron ou Merkel appelle Poutine, cela peut avoir un impact. S'ils ne le font pas, il faudra d'une manière ou d'une autre qu'ils s'expliquent face à nous, signataires de cette pétition. Parce que dans la manière dont il a engagé son combat, je pense que c'est impossible de ne pas aller jusqu'au bout. C'est impossible de dire "J'interromps mon geste".