Cet article date de plus de dix ans.

Le tueur norvégien Anders Breivik "content" d'être déclaré pénalement responsable

Un premier avis déclarait l'auteur de la tuerie d'Oslo, en juillet 2011, comme pénalement irresponsable. Il est contredit par une seconde expertise. Le terroriste pourrait donc purger une peine de prison.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Norvégien Anders Behring Breivik, accusé d'avoir tué 77 personnes en juillet 2011, arrive au tribunal d'Oslo (Norvège), le 6 février 2012. (SCANPIX / REUTERS)

Anders Behring Breivik, l'auteur des tueries d'Oslo et d'Utøya, qui ont fait 77 morts en juillet 2011, est-il vraiment psychotique, comme l'ont déclaré les experts en novembre 2011 ? Une nouvelle expertise psychiatrique, rapportée par le journal norvégien Verdens Gang mardi 10 avril, contredit cette théorie et le juge pénalement responsable. Son procès s'ouvre le 16 avril et doit durer une dizaine de semaines, jusqu'au verdict, fin juillet.

"Sa première réaction ? Il était content de la conclusion" du rapport, a déclaré son avocat Me Lippestad à sa sortie de la prison d'Ila, près d'Oslo, où il venait de s'entretenir avec son client. "Il va non seulement défendre (son geste) mais aussi déplorer, je crois, de ne pas être allé plus loin." Breivik tient à être reconnu pénalement responsable du carnage afin, selon sa défense, de ne pas invalider l'idéologie islamophobe et hostile au multiculturalisme contenue dans le manifeste qu'il a diffusé le jour de ses attaques. 

• Que dit cette nouvelle expertise ?

Les psychiatres chargés d'examiner à nouveau l'état mental d'Anders Breivik s'étaient déclarés en décembre "complètement divisés" sur le premier diagnostic. Ils sont à présent catégoriques. Anders Behring Breivik "n'était pas psychotique au moment des faits", d'après le résumé de la contre-expertise dévoilé par le tribunal d'Oslo mardi.

La nouvelle évaluation contredit ainsi les résultats d'une première expertise officielle qui avait estimé, l'an dernier, qu'Anders Breivik était psychotique et souffrait de schizophrénie paranoïde, ce qui plaidait pour son internement psychiatrique plutôt que pour une peine de prison.

• Que change ce nouvel avis des psychiatres ?

Commandée après le tollé soulevé par le premier rapport, et publiée six jours avant l'ouverture du procès de l'extrémiste, la nouvelle expertise qui déclare Breivik pénalement responsable est, elle aussi, provisoire et n'a qu'une valeur consultative.

Ces nouvelles conclusions vont conforter la ligne de défense des avocats du terroriste, qui veulent faire reconnaître sa responsabilité pénale, à sa propre demande.  Il reviendra au tribunal d'Oslo de trancher cette question, qui déterminera son sort : la prison ou l'hôpital psychiatrique. Le verdict est attendu en juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.