Cet article date de plus de sept ans.

Le taux de chômage de la zone euro en légère baisse

Il y a 61 000 chômeurs de moins en octobre, soit une baisse de 0,1% par rapport au mois de septembre, selon l'office européen de statistiques Eurostat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Grecs devant une agence pour l'emploi Manpower à Athènes (Grèce), le 8 octobre 2013. (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

Après un niveau record, une légère baisse. Le chômage a reflué en octobre dans la zone euro, avec 61 000 demandeurs d'emploi de moins qu'en septembre, a indiqué vendredi 29 novembre l'office européen de statistiques Eurostat (PDF). Le taux de chômage touche ainsi 12,1% de la population active en octobre, contre 12,2% en septembre. En juillet, il était de 12%.

En octobre, 19,298 millions de gens étaient au chômage dans les dix-sept pays de la zone euro, soit 615 000 de plus qu'un an auparavant, précise Eurostat. Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage était de 10,9% en octobre, inchangé par rapport à septembre, ce qui représente 26,654 millions de personnes.

Des taux record en Espagne et en Grèce

La situation reste très contrastée entre pays de la zone euro. L'Espagne et la Grèce comptent plus du quart de leur population au chômage, tandis que le taux est proche de 5% en Autriche et en Allemagne. Le taux de chômage était lui de 27,3% en Grèce en août, dernier mois pour lequel des données sont disponibles. En octobre, il atteignait 26,7% en Espagne. A l'autre bout du spectre, il s'établissait à 4,8% en Autriche, 5,2% en Allemagne et 5,9% au Luxembourg.

Le chômage des jeunes continue d'atteindre un niveau dramatique : les chiffres d'août font état de 58,0% des Grecs de moins de 25 ans au chômage, 57,4% en Espagne en octobre. En Allemagne, il n'était que de 7,8%. Le contraste est également sensible dans l'évolution du taux de chômage selon les pays. En un an, il a fortement augmenté à Chypre, en Grèce ou aux Pays-Bas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.