Le projet fou de George Clooney : surveiller les crimes de guerre depuis l'espace

Avec l'aide d'une société d'imagerie satellite et de Google, l'acteur américain veut "démontrer les crimes de guerre de l'armée soudanaise" et prévenir les civils d'attaques imminentes.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"Je compte des tanks depuis l'espace" , explique le directeur du Projet Satelitte Sentinel. Nathaniel Raymond, interviewé par nos confrères du Guardian, est chargé de scruter les images satellite de la région soudanaise du Kordofan du Sud où les combats ont fait rage entre armée régulière et rebelles. Cette association montée et financée par George Clooney cherche à documenter et prouver les massacres pendant les affrontements au Sud Soudan.

Le principe était simplement de recueillir un maximum d'images de tanks, des charniers et autres traces d'exactions pour d'éventuelles poursuites devant la Cour internationale de justice. Ainsi, toujours selon le quotidien britannique Guardian, des observateurs sur place peuvent signaler des exactions et en temps réel, l'association peut vérifier et prendre des photos.

Grâce à l'imagerie satellite, elle a même pu retrouver des "body bags" (des sacs mortuaires). En septembre dernier, les experts du projet ont pu détecter une attaque dans la ville de Kumuk et décompter 3.000 soldats avec des tanks et de l'artillerie. Selon le Guardian, "l'association a pu prévenir les autorités sur place à l'avance et permettre à beaucoup d'habitants de fuir" .

L'équipe derrière le projet étudie la possiblité de mettre en place ce système en Syrie, "ou n'importe quel autre pays dont le 'printemps arabe' s'enlise" . Ce faisant, le projet dépasse largement l'idée de base, qui était simplement de documenter les crimes de guerre.

Mi-mars, l'acteur était arrêté par la police américaine lors d'une manifestation devant l'ambassade du Soudan à Washington, encore une fois pour médiatiser le conflit.