Cet article date de plus de sept ans.

Le Portugal offre l'exil fiscal aux retraités étrangers

Le Portugal n'a rien trouvé de mieux pour renflouer ses caisses que de pratiquer l'immigration sélective. Ainsi, le pays offre l'exil fiscal aux retraités étrangers. Il leur suffit de se déclarer résidents portugais pour être exonérés de l'impôt sur le revenu.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Portugal, destination de rêve pour retraités. (DR)
Si vous prouvez que vous vivez au minimum 183 jours au Portugal, alors le statut de résident est pour vous. Et grâce à lui, adieu l'impôt sur le revenu. Ce pauvre Portugal, écrasé par la dette, qui vend ses biens à l'encan (compagnie aérienne, aéroport), fait désormais l'impasse sur des revenus fiscaux.

Entrée en vigueur en janvier 2013, la circulaire n'a pas d'autre intention que de faire venir des étrangers aux revenus «confortables». Ils pourront ainsi investir dans la pierre lusitanienne qui, comme sa voisine espagnole, a du mal à se vendre. Cette exonération fiscale durera dix ans. Un cadeau que Le Figaro tempère, en rappelant que les revenus du capital ne seront pas exonérés.

Pour le reste, on évitera les questions qui fâchent sur la solidarité européenne, et l'incitation à l'évasion fiscale. Sommet du cynisme, le budget portugais 2013 a inscrit, pour les Portugais, une augmentation des impôts sur le revenu de 30% en moyenne ! Pas étonnant que le PSD, le parti du Premier ministre Pedro Passos Coelho, ait largement perdu les élections municipales, le 29 septembre 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.