Cet article date de plus de neuf ans.

Le cardinal O'Brien avoue un "comportement sexuel" inapproprié

Après avoir démissionné lundi, l'archevêque d'Edimbourg a reconnu dimanche un comportement "parfois en-deçà des standards qu'on attendait d'un prêtre".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le cardinal Keith O'Brien répond à des journalistes, le 31 mai 2007, à Edimbourg (Ecosse). (DAVID MOIR / REUTERS)

"A ceux que j'ai offensés, je présente mes excuses et demande pardon." Le cardinal britannique Keith O'Brien a reconnu, dimanche 3 mars, avoir eu un "comportement sexuel" inapproprié. Le religieux de 74 ans avait démissionné lundi de son poste d'archevêque sur fond d'allégations de conduite indécente, qu'il avait jusque là niées.

"Ces derniers jours, des allégations qui ont été faites contre moi sont devenues publiques", a déclaré le cardinal dans un communiqué. "Au début, je les ai contestées en raison de leur caractère anonyme et imprécis. Cependant, je souhaite saisir cette occasion pour reconnaître que mon comportement sexuel a été parfois en-deçà des standards qu'on attendait d'un prêtre, d'un archevêque et d'un cardinal", a-t-il ajouté.

Dénoncé par d'autres prêtres

Ses déclarations interviennent après la publication, le 24 février dans le journal britannique The Observer, d'un article où trois prêtres et un ancien curé accusaient le cardinal O'Brien d'avoir eu des "comportements indécents" à leur égard à partir des années 80. Un prêtre s'est plaint d'avoir été la victime d'attentions non désirées de la part du cardinal après une soirée très arrosée. Un autre a affirmé que Keith O'Brien profitait de prières nocturnes pour avoir des gestes déplacés.

Au lendemain de cette publication, Keith O'Brien avait annoncé sa démission de son poste d'archevêque de Saint Andrews et Edimbourg (Ecosse) et décidé de renoncer au conclave, destiné à élire un successeur au pape Benoît XVI. Il va désormais prendre sa retraite. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.