La police disperse le groupe de migrants à la frontière franco-italienne

Depuis vendredi 12 juin, plus d'une centaine de migrants manifestaient à la frontière franco-italienne. Les forces de police italiennes ont finalement dispersé le groupe samedi soir. Mais certains restent déterminés.

France 3

Samedi 13 juin, les forces de police italiennes ont dispersé les migrants africains, qui tentaient de franchir la frontière franco-italienne et qui étaient bloqués par la police depuis vendredi. En direct sur place pour France 3, Olivier Chartier-Delègue explique qu'"un imposant dispositif policier est toujours en place" ce soir, pour cadenasser la frontière.

Déterminés

"150 à 200 personnes vivaient ici dans des conditions d'extrêmes précarités depuis 48 heures. La totalité du groupe n'a pas été dispersée par la police italienne", rapporte le journaliste. Une partie a été repoussée. Elle devrait être acheminée vers des lieux d'hébergements, ceux-là mêmes qui avaient servi à accueillir la vague d'immigrés tunisiens qui fuyaient les troubles au moment de la révolution du Jasmin.
Un second groupe est toujours présent sur les lieux. Certains ont essayé de rejoindre la France à la nage, échappant de peu à la noyade. Ils ont été secourus par d'autres migrants. Mais peu importe, ce soir, ils restent déterminés à rejoindre la France, quoi qu'il arrive.

Des policiers italiens dispersent environ 200 migrants rassemblés près de la frontière avec la France, à Vintimille (Italie), le 13 juin 2015.
Des policiers italiens dispersent environ 200 migrants rassemblés près de la frontière avec la France, à Vintimille (Italie), le 13 juin 2015. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)