LA PHOTO. Crise migratoire: la chance sourit à ce bébé de quatre jours

Plus de 500 migrants sont morts noyés depuis le début de l'année 2017. En dépit de la dangerosité de la traversée, les flux migratoires en provenance de l'Afrique du centre et de l'ouest vers l'Italie, la Grèce et l'Espagne ne se tarissent pas, à cause des guerres ou de l'extrême pauvreté. Et le travail des passeurs, pourtant recherchés par Europol, ne cesse de faire des émules.

Pris en charge le 2 avril 2017 par le «Golfo Azzuro», le bateau humanitaire affrété par l\'ONG espagnole Open Arms («Ouvrez les bras») en Méditerranée, le bébé faisait partie d\'un groupe de 480 migrants dérivant à bord d\'un bateau gonflable au large des côtes libyennes.
Pris en charge le 2 avril 2017 par le «Golfo Azzuro», le bateau humanitaire affrété par l'ONG espagnole Open Arms («Ouvrez les bras») en Méditerranée, le bébé faisait partie d'un groupe de 480 migrants dérivant à bord d'un bateau gonflable au large des côtes libyennes. (Yannis Behrakis / REUTERS)
Âgée d'à peine 4 jours, cette petite fille, sauvée des eaux, semble si sereine. Pris en charge le 2 avril 2017 par le «Golfo Azzuro», le bateau humanitaire affrété par l'ONG espagnole Open Arms («Ouvrez les bras») en Méditerranée, le bébé faisait partie d'un groupe de 480 migrants dérivant à bord d'un bateau gonflable au large des côtes libyennes.