Belgique : la nouvelle ministre de la Santé attaquée sur son obésité

Très populaire, Maggie De Block demande a être jugée sur sa compétence. Elle explique que son surpoids a une origine génétique.

La ministre de la Santé belge Maggie De Block, à Bruxelles, le 13 octobre 2014.
La ministre de la Santé belge Maggie De Block, à Bruxelles, le 13 octobre 2014. (JASPER JACOBS / BELGA / AFP)

"La Belgique a désormais une ministre de la Santé publique obèse. Qu'en est-il de sa crédibilité ?" L'interrogation d'un journaliste de la radio publique flamande, samedi 11 octobre, sur Maggie De Block a provoqué l'émotion en Belgique.

Ministre la plus populaire du nouveau gouvernement belge, avec 74% d'opinions positives selon un récent sondage, la politicienne flamande a également exercé pendant vingt ans comme médecin généraliste. Elle demande à être jugé sur ses compétences.

Une obésité due à un problème génétique

"Je pense que ces remarques sont un non-sens, a répliqué dimanche celle qui était précédemment secrétaire d'Etat à l'Asile, l'Immigration et l'Intégration sociale, dans un journal néerlandophone. A la Chambre, mes collègues ne me jugent pas sur mon aspect physique, mais ils me complimentent sur la connaissance que j'ai de mes dossiers." 

En 2011, déjà, Maggie De Block s'était expliquée sur son surpoids, dû à un problème génétique. "Je ne peux rien y faire", expliquait-elle. "Dans les cinq ans qui sont devant nous, on aura l’opportunité de juger ce que je fais. Mais pas comme ça, pas de cette manière. Je ne l’accepte pas", a-t-elle insisté lundi, citée par le site RTL.be.