Cet article date de plus de six ans.

La jeune Palestinienne en pleurs face à Angela Merkel devrait rester en Allemagne

L'adolescente réfugiée avait fondu en larmes pendant que la chancelière allemande justifiait la politique migratoire de son gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chancelière allemande, Angela Merkel, tente de consoler la jeune Reem (au centre), lors d'une rencontre avec des adolescents, à Rostock (Allemagne), le 15 juillet 2015. ( YOUTUBE)

La scène avait suscité une avalanche de réactions. La jeune Palestinienne privée de droit d'asile qui avait fondu en larmes face à Angela Merkel lors d'un débat télévisé devrait pouvoir rester en Allemagne, ont indiqué deux responsables politiques au Spiegel (en allemand), vendredi 17 juillet. 

La séquence, tournée mercredi dans la ville de Rostock (nord-est) par une chaîne régionale lors d'une rencontre entre des adolescents et la chancelière, avait suscité une avalanche de commentaires sur l'attitude d'Angela Merkel. La jeune Palestinienne avait fondu en larmes pendant que la chancelière justifiait la politique migratoire de son gouvernement. Cette dernière n'avait rien promis à la jeune fille et avait maladroitement tenté de la consoler.

"C'est pour ces cas que nous avons changé la loi"

"Je ne connais pas la situation personnelle de cette jeune fille, mais elle parle parfaitement allemand et vit visiblement ici depuis longtemps, a souligné la ministre de l'Intégration, Aydan Özoguz, auprès du site internet du journal. C'est justement pour ces cas que nous avons changé la loi, pour que des jeunes bien intégrés aient des perspectives chez nous."

Cette jeune fille devrait ainsi bénéficier d'un nouveau permis de séjour, prévu par une loi sur l'immigration qui entre en vigueur en août. Le maire de Rostock, où résident l'adolescente et sa famille, n'a par ailleurs aucune intention de les expulser, a expliqué son porte-parole au quotidien Tagesspiegel à paraître samedi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.