VIDEO. Pourquoi Gibraltar est au cœur des tensions sur le Brexit

L’éventualité d’un Brexit replace l’enclave britannique au centre des attentions. Les enjeux sont nombreux.

Voir la vidéo

Sept kilomètres carrés qui attirent toutes les convoitises. Coincés à l’extrême sud de l’Espagne, Gibraltar et son rocher battent pavillon britannique. La perspective d’une sortie de l’Union européenne par le Royaume-Uni a ravivé des tensions latentes autour de l'enclave. Mais pourquoi le Brexit poserait-il un problème à Gibraltar ? Franceinfo fait le point. 

D'abord, une sortie de l’Union européenne serait dramatique pour le Rocher : ses citoyens n’en veulent pas car les liens économiques tissés entre l’enclave et l'Espagne sont essentiels. Quelque 10 000 Espagnols traversent la frontière chaque jour pour aller travailler à Gibraltar alors que le chômage s'élève à près de 40% dans leur région. Par ailleurs, 18 000 entreprises sont officiellement implantées sur le Rocher, bénéficiant d'un taux d’imposition de 10%. Ce que pourrait remettre en cause le Brexit. 

"Le Brexit a placé l'Espagne en position de force"

Mais ce n'est pas tout. Bruxelles a envoyé un signal fort, le 31 mars, en octroyant à l'Espagne un droit de veto sur le sort de Gibraltar dans les négociations sur le Brexit. "L'Espagne espère toujours redevenir cosouveraine et le Brexit l'a placée en position de force dans la négociation", explique le géographe Michel Foucher à franceinfo. Or, les Gibraltariens veulent s'émanciper des revendications espagnoles sur leur territoire. "Ils vivent du marché espagnol, mais ne veulent pas, non plus, intégrer le pays", détaille l'expert.

Car le Rocher est britannique depuis 1713, et le conflit ressurgit régulièrement. Le Royaume-Uni ne veut pas perdre cette relique de la puissance impériale. L’ancien chef du parti conservateur anglais, Michael Howard, a même déclaré qu’en cas de conflit persistant, Theresa May, la Première ministre, n’hésiterait pas à se comporter comme Margaret Thatcher en 1982. La “Dame de fer” avait alors réagi militairement aux provocations du gouvernement dictatorial argentin, pour garder la souveraineté sur les îles Malouines.

Le Rocher, au sud de la péninsule ibérique, entretient des liens ténus avec l\'Espagne.
Le Rocher, au sud de la péninsule ibérique, entretient des liens ténus avec l'Espagne. (JORGE GUERRERO / AFP)