Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Irlande : borderline

"Avenue de l'Europe" a rencontré des Irlandais du Nord et du Sud totalement déboussolés face à l'imminence du Brexit. Ils ne veulent à aucun prix d'une nouvelle frontière qui séparerait le nord britannique de l'île du sud intégré à l'UE.

Voir la vidéo

L’un des points capitaux de la difficile négociation en cours pour le Brexit, c’est l’avenir de la partie anglaise de l’Irlande. Comment établir une frontière invisible entre le nord de l'île et la République d’Irlande, qui reste dans l’Union ? Malgré les promesses de Theresa May pour éviter une "frontière dure", les Irlandais du Nord comme du Sud sont totalement déboussolés.

Tous les secteurs de l'économie, privés de visibilité, freinent leurs investissements. Dans le nord britannique, les agriculteurs redoutent des droits de douane trop élevés une fois que le Royaume-Uni sera sorti de l'UE, et la concurrence des autres pays de l'Union. "En Europe, qui va vouloir acheter du bœuf trop cher à des 'brexiters' ?" se désespère par exemple un éleveur. Dans le sud "européen", les châteaux irlandais et leurs chambres d'hôtes se voient désertés par les touristes britanniques. Quant aux Américains, continueront-ils à venir depuis Londres quand il leur faudra un visa de plus ? 

Remettre des barrières dans les têtes serait dangereux

 Au-delà des difficultés techniques de la mise en place de cette nouvelle frontière et des équations économiques, c'est le spectre politique du conflit nord-irlandais qui ressurgit avec le Brexit. A Derry, où le "Bloody Sunday" a déclenché vingt-cinq ans de guerre civile, la paix reste fragile. Aujourd'hui, des initiatives financées par l'UE permettent à des ados catholiques et protestants d'apprendre à mixer ensemble, ou à un musée pédagogique de faire vivre la mémoire des "Troubles". C'est en raison de ce rôle dans le processus de paix qu'une majorité d'Irlandais du Nord, tous bords politiques confondus, a voté "remain" le 23 juin, pour rester dans l'UE.

Selon un premier accord conclu le 8 décembre 2017 entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, Londres devrait maintenir en Irlande du Nord une législation alignée sur celle du marché intérieur de l'Union européenne et de l'union douanière, de façon à éviter la nécessité d'une frontière physique avec la République d'Irlande.

Un reportage en Irlande d’Isabelle Baechler et Bruno Vignais, diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 13 décembre 2017.

Irlande : borderline (\"Avenue de l\'Europe\". Brexit : le naufrage)
Irlande : borderline ("Avenue de l'Europe". Brexit : le naufrage) (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)