Vidéo Accord post-Brexit : "Nous avons repris le contrôle de notre destin", se félicite Boris Johnson

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Accord post-Brexit : "Nous avons repris le contrôle de notre destin et de nos droits", se félicite Boris Johnson
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre britannique s'est dit "très heureux" que le Royaume-Uni ait conclu ce qu'il qualifie de "grand accord commercial". Mais pas seulement...

"The deal is done", a-t-il tweeté, les bras levés en signe de victoire. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s'est félicité de l'accord trouvé entre Londres et Bruxelles, jeudi 24 décembre, pour définir notamment la relation commerciale entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Quelques minutes plus tard, il a pris la parole pour s'en féliciter. "Nous avons repris le contrôle de notre destin", a-t-il estimé. 

>> Suivez les réactions en direct après l'annonce d'un accord post-Brexit

Depuis le 10 Downing Street, Boris Johnson a tenu une conférence de presse pour expliquer à ses concitoyens qu'il était "très heureux [d'avoir] conclu le plus grand accord commercial à ce jour, représentant 660 milliards de livres par an, un accord global de libre-échange sur le modèle canadien entre le Royaume-Uni et l'UE". 

"Nous pourrons fixer nos propres normes"

"Nous avons repris le contrôle de notre destin, de nos droits. Nous avons le contrôle, à la virgule près, de notre législation", a insisté le Premier ministre. "A partir du 1er janvier, (...) les lois britanniques seront faites uniquement par le Parlement britannique, interprétées par des juges britanniques, dans des cours britanniques. (...) Nous pourrons fixer nos propres normes, nous pourrons innover comme nous voudrons." 

Après voir été l'un des partisans du Brexit lors de la campagne pour le référendum de juin 2016 sur la sortie de l'Union européenne, Boris Johnson vient de mener jusqu'au bout l'opération dans le délai qu'il s'était fixé. Il a refusé de prolonger la période de transition expirant le 31 décembre pendant laquelle le pays continuait à appliquer les règles européennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.