Cet article date de plus de quatre ans.

L'économie britannique a connu une détérioration spectaculaire après le Brexit

Elle connaît une chute de l'activité privée la plus forte depuis la crise financière.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marche pour l'Europe à Londres le 2 juillet 2016.  (IK ALDAMA / AFP)

Les effets du Brexit ne se sont pas fait attendre. Dans la foulée du référendum du 23 juin en faveur d'une sortie de l'Union européenne, l'économie britannique a connu une détérioration spectaculaire, avec une chute de l'activité privée la plus forte depuis la crise financière de 2008, selon une étude publiée vendredi 22 juillet.

Le cabinet britannique Markit a révélé que son indice dit "PMI" pour juillet a atteint son plus bas niveau depuis avril 2009. Lorsque cet indice est supérieur à 50 points, cela signifie que l'activité progresse, tandis qu'elle se replie s'il est inférieur à ce seuil. Et en juillet, celui-ci était de 47,7 points contre 52,4 en juin.

Une récession en vue ? 

Il s'agit encore de données provisoires et Markit publiera ses indices définitifs début août. Ces indicateurs de référence étaient très attendus car ils donnent une première image précise de l'état de l'économie britannique depuis le Brexit. Il faudra en effet encore des semaines voire des mois pour que les effets du Brexit se traduisent dans les statistiques officielles publiées par l'Office des statistiques nationales.

Les économistes se demandent maintenant si le pays pourra échapper à une récession, qui se caractérise par deux trimestres consécutifs de contraction du produit intérieur brut (PIB). Les prévisions de croissance ont en tout cas été drastiquement révisées à la baisse pour le Royaume-Uni. Le Fonds monétaire international (FMI) vient d'abaisser les siennes de 0,9 point, à 1,3%, pour l'année prochaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.