Conflit sur la pêche : Paris reste "ouvert aux discussions" si Londres "respecte ses engagements"

De son côté, Londres tente de jouer l'apaisement en appelant à "rester calme" et "aller vers une désescalade".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bateaux de pêche au nord de l'Ecosse, le 9 septembre 2021. (ADRIAN DENNIS / AFP)

"Il est important de rester calme et d'aller vers une désescalade". Le ministre de l'Environnement britannique, George Eustice, a appelé au calme jeudi 28 octobre lors d'une brève intervention au Parlement britannique. Il réagissait à l'annonce de mesures de rétorsion prises par la France et au déroutage d'un navire écossais vers un port français. "Notre porte reste toujours ouverte", a-t-il ajouté. "Nous restons engagés et disposés à prendre en compte de nouvelles informations."

De son côté, le Premier ministre français Jean Castex a affirmé lors d'un déplacement à Lorient (Morbihan) que Paris restait "ouvert aux discussions matin, midi et soir" si le Royaume-Uni "respecte ses engagements"Invitée sur RTL, la ministre de la Mer, Annick Girardin, se voulait beaucoup moins apaisée. "C'est inadmissible, a-t-elle fustigé. La Commission européenne doit travailler davantage à faire que le Royaume-Uni soit au rendez-vous de ses engagements."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.