C'est parti pour les négociations post-Brexit

Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit pour l'Union européenne, et son homologue britannique David Frost se sont rencontrés lundi 2 mars à Bruxelles (Belgique).

franceinfo

Lors du premier round des négociations post-Brexit, chaque partie s'efforce d'imposer son propre rapport de force pour défendre son grand marché européen. L'UE exige une concurrence loyale et transparente, notamment dans le domaine fiscal, social et environnemental. Sur la pêche, huit pays européens dont la France souhaite obtenir un accès en continu aux eaux maritimes britanniques. Sans cela, il n'y aura pas d'accord sur le commerce, assure Michel Barnier, le négociateur européen.

Indépendance

De son côté, Londres veut retrouver le contrôle de ses frontières maritimes, mais aussi échapper aux décisions de la Cour de justice européenne. Le premier cycle de négociations dure quatre jours et s'est ouvert lundi 2 mars dans un climat de confiance très limité, conclut le correspondant de France Télévisions à Bruxelles (Belgique), Pascal Verdeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le négociateur en chef du Royaume-Uni sur le Brexit arrive à Bruxelles (Belgique), le 8 octobre 2019. 
Le négociateur en chef du Royaume-Uni sur le Brexit arrive à Bruxelles (Belgique), le 8 octobre 2019.  (ARIS OIKONOMOU / AFP)