Brexit : toujours pas d'avancées

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
brexit
FRANCEINFO
Article rédigé par
Luc Brisson, Pascal Verdeau - franceinfo
France Télévisions

La possibilité d'un échec des négociations du Brexit a été ouvertement évoquée par Londres lundi 7 décembre. Il y a peu d'avancées sur les trois points de blocage alors que le 31 décembre approche à grands pas.

Le premier point de blocage de l'accord sur un Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, c'est la pêche. L'UE veut que les pêcheurs européens puissent continuer de travailler dans les eaux britanniques. Londres privilégie ses propres bateaux. Londres a néanmoins proposé que rien ne change pendant trois ans. Mais l'UE voudrait dix ans. 

Johnson vient négocier

Le deuxième point d'achoppement, ce sont les règles de concurrence équitable. L'UE ne veut pas que la Grande-Bretagne tire vers le bas ses normes sociales et environnementales. Troisième point de blocage : l'arbitrage des différends. Le Royaume-Uni ne veut pas entendre parler de la Cour de justice européenne. Une cour indépendante pourrait voir le jour.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson se rend à Bruxelles mardi 8 décembre pour se rendre compte du rapport de force. Il pourrait peut-être se montrer plus pragmatique pour éviter un choc économique majeur pour son économie. L'UE s'accroche à ce scénario avec le sentiment que chacun devra sauver la face.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.