Brexit : quelles conséquences si les Britanniques sortaient de l'Union européenne ?

Une équipe de France 2 détaille les cinq conséquences principales d'une sortie de l'Union européenne.

France 2

"Un saut dans l'inconnu et des années d'incertitude pour le pays". C'est avec cette phrase que David Cameron a rappelé son désaccord sur la sortie de son pays de l'Union européenne. Si le 24 juin prochain, au lendemain du referendum, le Royaume-Uni se réveille en ayant pris la décision de quitter l'Europe, l'UE perdra 64 millions d'habitants et surtout sa deuxième économie la plus puissante après l'Allemagne. Deuxième conséquence, le Royaume-Uni perdra son libre accès au marché commun. Ses voitures seront taxées à 10%, ses produits alimentaires à 20%. 

Le cas épineux de la City

Troisième retombée, la libre-circulation des hommes, fini l'installation des Français pour travailler à Londres ou autre, il leur faudrait un visa de travail, même son de cloche pour les Britanniques qui viennent en Europe via l'Eurostar. Il pourrait être soumis à un visa européen. Quatrième secousse : le nerf de la guerre, la finance. Banques et milieux financiers ont prévenu, s’il y a Brexit, ils déménageraient sans doute à Paris ou Francfort. Cinquième conséquence, le divorce par ricochet des Écossais. Leur Premier ministre a rappelé à Londres il y a quelques semaines qu'un Brexit serait un casus belli.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maire de Londres, Boris Johnson, lors d\'une conférence de presse pour annoncer son soutien au \"Brexit\", dimanche 21 février 2016, devant son domicile à Londres.
Le maire de Londres, Boris Johnson, lors d'une conférence de presse pour annoncer son soutien au "Brexit", dimanche 21 février 2016, devant son domicile à Londres. (PETER NICHOLLS / REUTERS)