Brexit : pas de 3e vote au Royaume-Uni au grand dam de Theresa May

Au Royaume-Uni, le président de la Chambre des communes a jugé que le texte sur le Brexit ne pouvait pas être à nouveau débattu et voté. Un énième coup dur pour Theresa May.

France 3

C'est clairement un nouveau caillou dans la chaussure de Theresa May, qui avait annoncé un 3e vote sur son accord, rejeté déjà deux fois, condition pour obtenir un report du Brexit lors du sommet européen qui s'ouvre jeudi à Bruxelles. Mais lundi 18 mars, le président de la Chambre des communes a annoncé qu'il y avait une convention parlementaire datant du XVIIe siècle et plus utilisée depuis 1912 qui stipule qu'un texte rejeté ne peut être à nouveau soumis au vote s'il n'a pas été modifié.

May dans l'embarras

On ne voit pas comment Theresa May pourrait modifier son accord en 48 heures. La Première ministre britannique va donc prendre la direction de Bruxelles (Belgique) avec une nouvelle désillusion. La question est de savoir comment l'UE va réagir à ce nouvel imprévu, conclut Arnaud Comte, le correspondant de France Télévisions à Londres.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Chambre des communes du Parlement britannique, le 13 mars 2019. 
La Chambre des communes du Parlement britannique, le 13 mars 2019.  (MARK DUFFY / AFP)